vendredi 21 juin 2024

Twitter va proposer d’acheter des articles de presse à l’unité

-

« A partir du mois prochain, cette plateforme (Twitter, NDLR) permettra aux éditeurs de médias de faire payer les lecteurs, article par article, en un simple clic », a écrit le patron du réseau social, qui ne cesse de lancer de nouveaux projets — parfois dans la confusion — depuis qu’il a racheté l’entreprise américaine.

« Cela permettra aux utilisateurs qui ne prendraient pas d’abonnement mensuel de payer un prix plus élevé par article quand ils veulent lire un article de manière occasionnelle », ajoute Elon Musk, « ça sera gagnant-gagnant pour les médias et les lecteurs ».

Il n’a donné aucun autre détail sur les prix ou le fonctionnement.

L’idée d’une plateforme permettant d’acheter les articles de presse de différentes publications à l’unité, forme d’alternative entre la presse gratuite en ligne financée par la publicité et les abonnements, n’est pas nouvelle, mais n’est jamais parvenue aux succès escomptés.

La startup pionnière danoise Blendle n’a pas réussi son pari de créer une sorte d’iTunes des contenus journalistiques. L’entreprise a été rachetée en 2020 par le groupe français Cafeyn, qui propose lui… un abonnement.

Le pari d’Elon Musk, comme les précédentes tentatives similaires avant lui, requiert la participation des éditeurs de presse, qui devraient accepter de brancher leurs contenus sur la plateforme, ce qui ne semble pas une mince affaire étant donné l’histoire chaotique de ce modèle et la réputation désormais écornée de Twitter.

- Advertisment -