mercredi 24 avril 2024

Un activiste d'Al Adl Wal Ihsane manifeste une résistance violente aux policiers pour défendre son frère dealer

-

Trois frères ont été traduits, ce lundi, devant le procureur du Roi près le tribunal de première instance à Temara, l’un d’eux pour trafique de drogue et les deux autres pour entrave au travail des policiers.

Les trois frères ont été interpellés le samedi 1 septembre 2018, par la police judiciaire relevant du district de police de Skhirat-Temara, lors d’une opération visant à neutraliser le trafiquant de drogues.

Une perquisition menée au domicile du trafiquant, le samedi dernier, a permis de saisir une quantité importante de drogue, et lorsque les éléments sécuritaires ont procédé à son arrestation, ses deux frères, dont un activiste au sein du mouvement islamiste «Al Adl Wal Ihsane» (Justice et Bienfaisance), ont manifesté une résistance violente aux policiers pour les empêcher d’arrêter leur frère dealer  et d’accomplir leur intervention.

Cette opération s’est soldée par l’arrestation des trois frères, dont l’un connue pour son activisme au sein de la jeunesse de la nébuleuse créée par Abdeslam Yassine, et  les trois prévenus ont  été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Nul doute que ce nouveau scandale de mœurs, un de plus, écornera davantage l’image de cette nébuleuse islamiste drapée de « vertu » et de « probité », qu’est Al Adl Wal Ihssane.

Ce scandale met en évidence la grave crise éthique que traverse ce mouvement depuis sa création, et qui selon un islamologue n’aurait pas su rassembler ses cadres, à plus forte raison ses disciples, autour d’une réelle charte de valeurs.

 Une crise profondément morale que les affaires à scandales ne sauraient démentir. Tout le monde se rappelle les remous suscités par d’autres membres de la même mouvance, pris en flagrants délits d’adultère, de trafique de drogue ou d’émission de chèques sans provisions..

On pourra évidemment allonger à l’infini la liste des bavures d’Al Adl, mais abrégeons : ces dérapages qui éclatent au sein d’Al Adl wal Ihssane en disent long sur « l’alternative » -projet de société ?, disent-ils- qu’ils veulent offrir aux Marocains.

- Advertisment -