jeudi 20 juin 2024

L’IA de Google apprend une langue sans autorisation d’un humain, que s’est-il passé ?

-

Lors d’une interview, Sundar Pichai, dirigeant de Google, dévoile qu’une intelligence artificielle expérimentale a été en mesure d’apprendre une nouvelle langue sans aucune intervention humaine. Voici ce que le PDG de la firme de Mountain View nous a appris.

L’intelligence artificielle fascine mais effraie aussi, même ses plus fervents défenseurs. Plusieurs experts de l’IA demandent la pause des recherches comme Elon Musk, pour ne citer que le plus connu. Même Sundar Pichai, dirigeant de Google, compare cette technologie à l’arme nucléaire en cas de réglementation trop légère lors d’une interview pour CBS. Lors de cette même prise de parole, le PDG de la firme de Mountain View dévoile que l’une de ses IA a appris une langue en toute autonomie, rien que ça.

L’IA de Google décide d’apprendre une langue en toute autonomie

Lors de son interview pour CBS, Sundar Pichai aborde la question des propriétés émergentes. Il s’agit de comportements surprenants qu’adoptent les intelligences artificielles comme des compétences apprises selon leur bon vouloir. Si on pense forcément aux pires scénarios de science-fiction mêlant l’IA, l’exemple de Sundar Pichai est tout de même moins effrayant. Pour le moment ?

L’intelligence artificielle expérimentale de Google, il ne s’agit pas de Bard qui s’enrichit de nouvelles fonctions, a appris la langue du Bangladesh de sa propre initiative sans intervention humaine. Il lui a suffit d’une poignée de requêtes en bengali pour en maîtriser le langage.

Histoire d’être encore plus rassurant, Sundar Pichai précise que les ingénieurs de Google ignorent toujours comment l’intelligence artificielle expérimentale a pu apprendre la langue du Bangladesh en toute autonomie.

Comment l’IA de Google a pu apprendre une langue inconnue ?

Il existe toutefois des pistes, la principale reste un apprentissage automatique depuis une base de données existante. Le machine learning dans la langue de Shakespeare équipe déjà nos appareils comme les smartphones mais la technologie n’est pas aussi poussée qu’une IA qui apprend elle-même la langue du Bangladesh. Reste aux ingénieurs de Google de longues heures de recherche pour faire la lumière sur ce mystère.

- Advertisment -