mercredi 19 juin 2024

Isabel Rodriguez : Les relations entre Rabat et Madrid basées sur le « respect mutuel et la responsabilité »

-

L’Espagne et le Maroc entretiennent des relations diplomatiques basées sur ‘’le respect mutuel et la responsabilité’’, a affirmé, mardi, la ministre porte-parole du gouvernement espagnol, Isabel Rodriguez, assurant que les relations bilatérales sont régies par la Déclaration conjointe du 7 avril 2022 et les conclusions de la Réunion de Haut Niveau, tenue à Rabat en février dernier.

« L’Espagne continuera à travailler selon les principes de collaboration, de respect mutuel et de responsabilité avec le Maroc », a souligné Mme Isabel Rodriguez lors d’un point de presse, tenu à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres.

La position du gouvernement espagnol sur le Maroc est « clairement exprimée dans la feuille de route de la déclaration hispano-marocaine du 7 avril 2022 et plus récemment lors de la dernière réunion de haut niveau au Maroc », a insisté la porte-parole de l’Exécutif espagnol.

Les accords avec le Maroc sont « très importants », car ils couvrent différents aspects des liens bilatéraux, a-t-elle soutenu.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, José Manuel Albares, a qualifié récemment de  »très positif’’ le bilan de la coopération bilatérale avec le Maroc, depuis l’adoption de la Déclaration conjointe du 7 avril 2022, lors de la visite du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, au Maroc, à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI.

‘’Nous nous félicitons d’un bilan très positif. (…)Nous avons jeté les fondements d’une relation sur de nouvelles bases, de respect et de bénéfice mutuels, d’absence d’actions unilatérales et de respect des engagements convenus’’, a souligné le chef de la diplomatie espagnole, dans un entretien au quotidien ‘’Ara’’.

Sur la base de la nouvelle feuille de route, adoptée à l’occasion de la visite de Pedro Sanchez au Maroc, à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI, les deux pays se sont engagés, entre autres, à traiter les sujets d’intérêt commun dans un « esprit de confiance et dans la concertation’’, tout en réactivant les groupes de travail créés entre les deux pays pour relancer la coopération bilatérale multisectorielle.

- Advertisment -