lundi 17 juin 2024

Sous la direction de SM le Roi, le Maroc s’est imposé comme un partenaire « stratégique fiable » de l’UE

-

Sous la direction de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc s’est imposé comme un “pôle régional de stabilité et un partenaire stratégique fiable de l’Union européenne (UE) », a souligné le président de la Commission des politiques européennes du Sénat italien, Giulio Terzi.

Lors d’une réunion lundi avec l’ambassadeur du Royaume à Rome, Youssef Balla, le sénateur italien a mis l’accent sur le partenariat UE-Maroc qui « mérite d’être renforcé et enrichi davantage », selon un communiqué du bureau du sénateur italien.

Le partenariat renforcé UE-Maroc ne peut que contribuer à confirmer les résultats importants obtenus grâce à la stratégie nationale et européenne du Maroc visant à renforcer les relations de coopération multidimensionnelle et à relever les défis de l’espace euro-méditerranéen, dont la lutte contre le changement climatique, la lutte contre la traite des êtres humains et la prévention et la lutte contre le terrorisme, qui a conduit le Maroc à des résultats considérables dans ce domaine, souligne le communiqué.

Le président de la Commission des politiques européennes du Sénat italien a rappelé le statut avancé dont bénéficie le Maroc dans ses relations avec l’UE, évoquant la possibilité de mettre en place un statut spécifique à la sécurité qui pourrait s’inscrire dans ce cadre, précise-t-on de même source.

Cet accord permettra de répondre de manière adéquate à ce que la communauté euro-atlantique et plusieurs pays africains considèrent comme des défis systémiques, en l’occurrence le radicalisme, le terrorisme et le séparatisme, alimentés par des influences extérieures qui représentent une grave menace pour le développement dans la zone méditerranéenne et en particulier au Maghreb, note le communiqué.

Lors de cette réunion, les deux parties ont également exploré les perspectives de la diplomatie parlementaire visant à renforcer davantage la croissance des relations déjà excellentes entre Rome et Rabat comme elles ont évoqué l’amitié de longue date entre les deux pays.

L’entretien a porté également sur des échanges entre les commissions parlementaires des deux pays sur les questions liées à la sécurité, au développement, aux flux migratoires, à la sécurité alimentaire et à l’État de droit.

- Advertisment -