jeudi 25 avril 2024

Allemagne: un mandat d'arrêt fuite sur les réseaux sociaux, la police mise à l'index

-

La police allemande a été mise en cause mercredi par les autorités, après que des militants de l’extrême droite aient diffusé le mandat d’arrêt d’un suspect dans un meurtre à Chemnitz (Etat de la Saxe) où des émeutes racistes ont eu lieu.

 

 « Il doit être clair que certaines choses dans la police ne seront plus tolérées », a martelé le vice-chef du gouvernement régional de la Saxe, Martin Dulig. « Il n’est pas possible que des policiers pensent qu’ils peuvent faire fuiter des choses alors qu’ils savent tout à fait qu’ils commettent ainsi un délit », a encore insisté le responsable, dans une déclaration aux médias locaux.

Sur les réseaux sociaux, des militants d’extrême droite ont fait circuler mercredi une copie de l’un des deux mandats d’arrêt émis par la justice allemande lundi à l’encontre d’un jeune Irakien et d’un Syrien. Le document est censé être confidentiel.

Âgé d’une vingtaine d’années, l’un des deux hommes est accusé d’avoir mortellement poignardé un Allemand de 35 ans dans la nuit de samedi à dimanche à Chemnitz, en ex-RDA, tandis que le deuxième est soupçonné de complicité.

Cet homicide a suscité de violents accrochages dimanche et lundi entre la police et des militants d’extrême droite, qui ont attaqué des étrangers dans la rue.

- Advertisment -