lundi 17 juin 2024

Revue de presse quotidienne de ce vendredi 14 avril 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 14 avril 2023:

L’Opinion

  • Après la pause hivernale, les parlementaires retrouvent leurs bancs à l’Hémicycle suite à l’ouverture de la session d’avril. La représentation nationale reprend ses activités dans un contexte infiniment délicat. Hausse des prix, crise économique, sécheresse, les contraintes sont nombreuses. Face aux défis qui s’accumulent, les membres des deux Chambres sont appelés à s’imposer comme force de proposition et à légiférer plus efficacement. Aussi, le Parlement est-il très attendu en matière d’évaluation et de contrôle du gouvernement, sachant qu’il est jugé timide depuis le début de la législature. Dans un contexte si sensible, les élus de la Nation auront à trancher à propos de plusieurs réformes cruciales qui s’accumulent au niveau des commissions. Encore faut-il fixer les priorités et accélérer le temps législatif.
  • Il n’y a que deux pays en Afrique qui ont réussi à s’intégrer à la chaîne de valeur mondiale (CVM) automobile: le Maroc et l’Afrique du Sud. Telle est l’une des conclusions tirée d’un récent Policy Paper élaboré par la Copenhagen Business School (CBS), université publique de renommée située à Copenhague (Danemark), consacré à l’industrie automobile en Afrique. Dans cette analyse, la CBS met l’accent notamment sur les facteurs ayant permis au Maroc et à l’Afrique du Sud de dominer le continent dans le domaine de ľindustrie automobile. Elle passe aussi au crible les atouts et faiblesses de chaque pays dans le secteur en question. Citant l’Organisation internationale des constructeurs automobiles, elle indique ainsi que le Maroc a produit 465.000 véhicules de tourisme et utilitaires légers en 2022, tandis que la production de l’Afrique du Sud était légèrement supérieure à 556.000.
  • La Commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle, réunie mardi, a rassuré les Marocains quant à l’approvisionnement des marchés nationaux qui «se poursuit dans de bonnes conditions, avec une diversité des produits durant les 19 premiers jours du mois de Ramadan 1444», y compris le blé, élément de base du régime alimentaire marocain. Il ressort de la troisième réunion à être tenue par la commission pendant ce mois de Ramadan, qu’en ce qui concerne cette denrée à fort impact sur le marché, les stocks de blé tendre et dur sont suffisants pour couvrir les besoins de consommation pendant des durées respectives de plus de trois mois et plus de deux mois, souligne-t-on.
  • Les services de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) ont été destinataires de documents et de relevés de compte falsifiés et à caractère suspicieux portant sur de fausses opérations de dépôts et de consignation, présumées à des fins dolosives et illicites, concernant des personnes prétendant disposer de sommes importantes déposées, en leur nom ou au nom de tierces personnes, auprès de la CDG à titre de dépôt ou de consignation. « A ce titre, la Caisse de Dépôt et de Gestion appelle ses usagers et le grand public à la plus grande vigilance et à ne pas considérer les informations et documents provenant de sources non officielles et en dehors de ses services et canaux habituels qui demeurent à la disposition de toute personne concernée pour répondre à toute requête valablement formulée », fait savoir un communiqué de la Caisse.

Le Matin

  • C’est aujourd’hui que le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, entame les premières discussions du dialogue social au titre de la session d’avril 2023. Et ce sont l’Union marocaine du travail et l’Union générale des travailleurs du Maroc qui ouvrent le bal. La Confédération démocratique du travail (CDT) et le patronat seront reçus dans les prochains jours, même si pour l’instant aucune date n’est encore fixée. Ce nouveau round intervient dans un contexte social fort tendu marqué par la hausse des prix et par l’érosion du pouvoir d’achat de larges pans de la société. La tâche du Chef du gouvernement n’en sera que plus ardue, d’autant plus que les syndicats tiennent à l’augmentation des salaires, comme promis dans l’accord du 30 avril 2022.
  • La vision du gouvernement en ce qui concerne l’aide directe au logement est prête. Selon le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, ce projet sera bientôt sur la table du Conseil de gouvernement. Répondant, jeudi, aux questions des journalistes à l’occasion du point de presse organisé à l’issue du Conseil du gouvernement, le ministre est également revenu sur plusieurs questions d’actualité nationale.
  • Fort tributaire de son agriculture, le Maroc se heurte depuis plusieurs années à une raréfaction de ses ressources en eau, qui s’aggrave encore sous l’effet des changements climatiques. Secteur clé de l’économie marocaine, avec une contribution d’environ 15% au PIB et employant près de 40% de la main-d’œuvre, le secteur agricole accapare également près de 80% des ressources en eau du pays, d’où la nécessité d’une transition vers une agriculture économe en eau.
  • Le Maroc a connu l’affluence de 2,9 millions de touristes aux postes frontières au premier trimestre de 2023, soit une progression de 17% par rapport à la même période de 2019, année de référence, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire. « Le tourisme au Maroc continue son ascension vers des niveaux jamais observés, comme en témoignent les chiffres exceptionnels enregistrés à fin mars 2023 », souligne le ministère dans un communiqué. Plusieurs marchés émetteurs majeurs portent cette croissance, notamment les marchés espagnol, britannique, italien et américain qui engrangent des croissances respectives de 45%, 28%, 9% et 5%, fait savoir la même source.
  • L’importance stratégique du projet de la liaison fixe, à travers le détroit de Gibraltar, entre le Maroc et l’Espagne aussi bien pour les deux royaumes que pour l’Europe et l’Afrique a été au centre d’une conférence à Madrid. Lors de cette rencontre, tenue à Casa Arabe (Maison Arabe), institution relevant du ministère espagnol des Affaires étrangères, à l’occasion de la présentation du nouveau numéro de la revue ‘’Awraq’’, spécialisée dans les affaires du monde arabo-musulman, l’accent a été mis sur la pertinence de ce projet, qui constituera le couronnement d’un long processus d’évolution des relations économiques et politiques entre le Maroc et l’Espagne, construites autour du détroit de Gibraltar à différentes époques de l’histoire.

L’Économiste

  • Finalement, le comité qui travaillait sur la mise en place d’un cadre réglementaire adéquat pour réglementer l’usage des cryptomonnaies a remis sa copie. Il s’agit de l’élaboration d’un projet de loi relatif aux crypto-actifs, une nouvelle activité très en vogue au Maroc et à l’international. Ces monnaies virtuelles comme les bitcoins sont caractérisées par une forte volatilité et une absence de toute protection du consommateur. C’est ce qui explique la volonté affichée de combler le vide juridique dans le domaine des monnaies virtuelles. C’est la banque centrale qui a piloté cette opération. Une fois la première mouture du projet prête, elle a été transmise au ministère des Finances, à l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) et à l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance (ACAPS).
  • Le gouvernement parviendra-t-il à détendre le climat social? Ce vendredi 14 avril constitue la journée test. Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, va recevoir les centrales syndicales. L’ UMT, qui sera reçue aujourd’hui par le chef du gouvernement (L’UGTM est également programmée), place le pouvoir d’achat en tête de liste des sujets prioritaires. «Le contexte est très tendu. La hausse du coût de la vie s’est traduite par l’effritement du pouvoir d’achat de la classe moyenne aussi», déclare à L’Economiste El Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’UMT. Pour lui, le gouvernement doit prendre des mesures pour contrecarrer la hausse des prix. La centrale propose la suppression de la TVA sur les produits essentiels et aussi de la taxe intérieure de consommation (TIC). Le patron de l’UMT parle de solidarité à travers la mise en place «d’un impôt sur la fortune». Il revient également à la charge sur la hausse générale des salaires et l’indispensable refonte de la grille IR surtout que les changements introduits par la loi de finances 2023 sont jugés insuffisants.

Libération

  • L’Hôpital Universitaire International Cheikh Khalifa de Casablanca vient d’effectuer sa première transplantation rénale à partir d’un donneur vivant, une phase importante pour l’établissement mais aussi pour les patients atteints de maladies rénales en attente de greffe. La patiente, qui souffrait d’une insuffisance rénale terminale, sous hémodialyse, a reçu le rein de son frère après une confirmation médicale de compatibilité et d’absence de contre-indications, indique un communiqué de l’établissement, notant que l’opération s’est déroulée avec succès grâce aux efforts des équipes médicales et paramédicales.
  • Quelque 1.964 infractions en matière de réglementation sur les prix et sur la qualité des produits alimentaires ont été constatées du 1er au 19 Ramadan 1444, suite aux opérations effectuées par les commissions mixtes de contrôle présidées par les walis et gouverneurs, selon la Direction de la Concurrence, des prix et de la compensation relevant du ministère de l’Économie et des finances. Ces infractions sont ventilées en 691 pour défaut d’affichage des prix et non présentation de factures, 423 pour hausses illicites de prix réglementés et 36 pour les dispositions liées à la santé et la sécurité, précise la Direction dans un communiqué sur la troisième réunion durant le mois de Ramadan, de la Commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle.

Al Bayane

  • Le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan, du Prince Moulay Rachid et du Prince Moulay Ismail, a présidé, mercredi au Palais Royal à Casablanca, la quatrième causerie religieuse du mois sacré de Ramadan. Cette causerie a été animée par le doyen de la faculté de la Charia en Jordanie, Abderrahmane Ibrahim Zaid Al-Kilani, sous le thème « les finalités du Saint Coran et la construction des valeurs humaines, communes et fédératrices », en s’inspirant du verset coranique « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur » (Sourate Al-Hujurat).
  • Les participants à une rencontre tenue, à Dakhla, ont discuté de la dimension cognitive et pédagogique de la plateforme « Mohammed VI pour le Hadith Acharif ». Initiée par le Centre régional des métiers de l’éducation et de la formation de Dakhla-Oued Eddahab, en coordination avec la Délégation régionale des Affaires Islamiques et les Conseils locaux des Ouléma d’Oued Eddahab et d’Aousserd, cette rencontre s’inscrit dans le cadre des activités religieuses programmées à l’occasion du mois sacré du Ramadan 1444. Elle s’inscrit également dans le cadre des efforts visant à faire connaître cette plateforme et son rôle dans la préservation de la Sunna, ainsi que le rôle des Marocains en faveur de la préservation du Hadith à travers l’histoire.

Al Massae

  • Dans un communiqué conjoint, la Fédération marocaine des éditeurs des journaux (FMEJ) et la Fédération nationale du journalisme, de l’information et de la communication affiliée à l’Union marocaine du Travail (FNJIC-UMT) affirment avoir pris connaissance avec étonnement du contenu d’un projet de loi prévoyant la création d’une Commission provisoire de gestion du secteur de la presse et de l’édition qui sera à l’ordre du jour du Conseil de gouvernement jeudi prochain, qualifiant ce projet d’anticonstitutionnel, nuisible à l’image du Royaume dans le domaine des droits de l’homme et un recul gravissime en matière d’indépendance de la presse dans notre pays et ce, en raison de l’ingérence de l’appareil exécutif dans l’autorégulation de la profession ».
  • Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire à Casablanca ont interpellé, mercredi, trois individus pour leurs liens présumés avec un réseau criminel de vol qualifié, de faux et usage de faux. Les trois suspects, âgés de 23, 32 et 40 ans, ont été appréhendés à bord d’une voiture portant de fausses plaques d’immatriculation, selon une source sécuritaire, faisant savoir que l’un d’eux s’est avéré aux nombreux antécédents judiciaires dans des affaires d’atteinte à des personnes et à leurs biens.

Bayane Al Yaoum

  • Charafat Afilal, membre du Bureau politique du PPS, a déclaré que l’économie nationale subit des « chocs » successifs, qui « exigent de l’acteur politique de faire preuve d’audace et de courage pour réaliser la résilience économique », estimant que les urnes ont produit « des entrepreneurs politiques, pas des acteurs politiques ». Intervenant lors d’une rencontre organisée par la section locale du parti à Rabat, l’ancienne ministre chargée de l’eau, a indiqué que pour « l’entrepreneur politique », les déséquilibres sociaux peuvent être corrigés en encourageant l’investissement et le capital, qui créeront des opportunités d’emploi, sans tenir compte de l’importance de l’élément humain dans ce choix. Elle a en outre affirmé que le gouvernement est entêté et ne veut pas mettre en œuvre les solutions proposées par le PPS dans sa lettre ouverte qu’il a adressée au chef du gouvernement, car ces solutions menaceraient les intérêts de certains lobbies et des parties en conflit d’intérêts.
  • L’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) a élaboré un riche programme en célébration du 22ème anniversaire du discours d’Ajdir et la création de l’Institut, a indiqué son secrétaire général, Houcine Moujahid. Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du programme de célébration du 22è anniversaire du discours d’Ajdir (17-20 octobre 2023), Moujahid a expliqué que ce dernier comprend des portes ouvertes, des expositions artistiques, une remise du Prix de la culture amazighe, une table ronde sur les principales questions liées à la mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh ainsi qu’un concert.

Al Ittihad Al Ichtiraki

  • La Société financière internationale « IFC » (International Finance Corporation) et le Groupe OCP, leader mondial sur le marché des engrais phosphatés, viennent de consolider leur partenariat dans le cadre d’un accord de « prêt vert » pour la construction de quatre centrales solaires. Dans le cadre de cet accord, annoncé lors de « l’International Monetary Fund Spring Meetings », événement organisé par la Banque Mondiale à Washington, IFC accordera au Groupe OCP un prêt de 100 millions d’euros (M€) pour la construction de centrales solaires dans les villes minières de Benguérir et de Khouribga, abritant les plus grandes réserves de phosphate du Maroc, indique un communiqué conjoint du Groupe OCP et de l’IFC.
  • Le président du Conseil Supérieur de l’Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFRS), Habib El Malki a eu des entretiens avec le président du Sénat canadien, George F. Furey, en présence de l’ambassadrice du Canada au Maroc, Nell Stewart et des membres du Sénat. Cette rencontre a pour but d’échanger les expériences et de s’entretenir autour des perspectives de partenariat et de coopération entre le Royaume du Maroc et le Canada dans les domaines de l’éducation, la formation et la recherche scientifique, indique le conseil dans un communiqué.

Al Ahdath Al Maghribia

  • Le dénommé (A.O), en détention provisoire à la prison locale de Salé depuis le 27 mars dernier dans le cadre de la loi anti-terroriste, s’est donné la mort, mercredi dans sa cellule, a annoncé l’administration de cet établissement pénitentiaire dans un communiqué. Le parquet compétent et la famille du détenu ont été informés à cet effet, conformément à la loi, souligne la même source.
  • Le laboratoire pharmaceutique Sothema a décidé de rappeler, par précaution, un lot d’un médicament anticancéreux, Vectibix 20mg/ml, avec effet immédiat après avoir détecté un défaut de qualité pouvant entraîner des effets indésirables graves chez les patients. Ce défaut touche 33 boites et est survenu durant l’étape du conditionnement, selon des sources du journal. Sothema importe ce médicament, indiqué pour le traitement des patients adultes atteints d’un cancer colorectal métastatique, du laboratoire américain Amgen, ajoutent ces sources.

Assahra Al Maghribia

  • Le président du Sénat canadien, George F. Furey, en visite de travail au Maroc à la tête d’une importante délégation parlementaire, a salué, mercredi à Rabat, les multiples réformes menées sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, pour un Maroc plus prospère, inclusif, durable et ambitieux. Dans une déclaration à la presse à l’issue d’entretiens avec le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, Furey a remercié le Royaume pour sa « contribution indispensable » à l’ordre international, à travers ses efforts dans la lutte contre le terrorisme et « son engagement sur les droits humains, en particulier, l’égalité des genres ».
  • Futur hôte des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) prévues à Marrakech en octobre prochain, le Maroc est à l’honneur durant les réunions du printemps des deux institutions financières internationales, qui se déroulent du 10 au 16 avril à Washington. Un programme diversifié de promotion des atouts et potentialités du Royaume, piloté par le ministère de l’Economie et des Finances, a été mis en œuvre aux sièges des deux institutions tout au long de cette semaine. Plusieurs activités phares mettent en exergue l’attractivité économique, touristique et culturelle du Maroc et contribue à créer de l’enthousiasme autour de ces réunions de haut niveau prévues dans la ville ocre du 9 au 15 octobre prochain.
- Advertisment -