dimanche 16 juin 2024

Les résultats actuels du football marocain, résultat de la vision sportive moderne de SM le Roi

-

Le technicien français, Claude Le Roy, a affirmé qu’il y a un lien entre les investissements colossaux faites par SM le Roi Mohammed VI dans le sport et les excellents résultats actuels du football marocain.

Grand spécialiste du football africain, Claude Le Roy se dit impressionné par les progrès considérables réalisés par le football marocain ces dernières années.
 » Il y a une permanence dans les résultats côté marocain parce qu’il y a 15 ans le Maroc a mis un programme de développement du sport en particulier du football en place avec les directeurs techniques nationaux qui ont véritablement structuré le football dans le pays. Finalement cette stratégie se révèle être très efficace « , a dit Claude Le Roy dans une déclaration à la MAP à Lomé au Togo.
Le technicien de 75 ans, qui a participé à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en tant que sélectionneur à 9 reprises (record), estime que les derniers résultats positifs engrangés par le football marocain sont à mettre en grande partie à l’actif de la vision sportive moderne de SM le Roi Mohammed VI.
« Il y a une corrélation parfaite entre les investissements réalisés par SM le Roi Mohammed VI dans le sport ces dernières années et les résultats actuels du football marocain. La construction des infrastructures de qualité notamment les stades, les centres d’entraînements, la formation des éducateurs et des encadreurs des jeunes ont influé positivement sur les performances des sélections marocaines. On peut clairement dire qu’il y a un retour sur investissement puissance 10 dans le secteur du sport en général et en particulier du football au Maroc « , a déclaré celui qui a remporté la CAN 1988 avec le Cameroun au Maroc.
L’ancien sélectionneur du Cameroun, du Sénégal, de la RDC, du Ghana et du Togo, a été également dithyrambique envers le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Walid Regragui.
 » J’avais repéré Walid Regragui pour deux raisons premièrement parce qu’il jouait à l’AC Ajaccio comme moi et quand j’étais en vacances j’aimais bien aller voir l’AC Ajaccio et j’ai vu un joueur qui jouait arrière droit, milieu droit, qui tirait le maximum de ses qualités, il était intelligent dans le jeu et quand j’ai vu que le FUS Rabat avait été champion avec comme entraîneur Walid Regragui, je me suis dit ce monsieur peut faire une superbe carrière d’entraîneur », a-t-il dit ajoutant: « dans la foulée, il gagne le doublé ( Botola Ligue et Ligue des champions) avec le WAC comme pour confirmer tout le bien que je pensais de lui ».
« Derrière ce qu’il a fait à la Coupe du monde 2022 en hissant le Maroc en demi-finale, une première pour une sélection africaine est tout simplement énorme « , a déclaré Claude Le Roy. »
Je pense qu’il est cohérent, il est structuré, très intelligent, et surtout ce n’est pas un excité, il ne raconte pas d’histoire, c’est vraiment un super entraîneur de foot et il peut encore aller très loin avec la sélection marocaine « , a-t-il souligné.
La victoire historique (2-1) du Maroc contre le Brésil en amical le 25 mars dernier à Tanger confirme l’excellente forme des hommes de Walid Regragui 4 mois après leurs performances idyllique à la Coupe du monde 2022 et cette demi-finale disputée contre la France, le plus brillant parcours réalisé par une sélection africaine en Coupe du monde.
Fort de cette prouesse, le Maroc sera très attendu à la prochaine CAN qui se disputera du 13 janvier au 11 février prochain en Côte-d’Ivoire.
Les Lions de l’Atlas, qui ont déjà leur ticket pour la 34-ème édition de la plus prestigieuse compétition de football sur le continent, tenteront de s’offrir un second sacre continental après celui de 1976. Le Maroc est clairement l’un des favoris de cette compétition.

- Advertisment -