lundi 17 juin 2024

Un média nigérian met en avant le rôle de SM le Roi dans la montée en puissance des Lions de l’Atlas

-

Le site d’information nigérian « Sportsvillagesquare » a mis en avant le rôle de SM le Roi Mohammed VI dans la montée en puissance des Lions de l’Atlas et la Vision Royale pour le développement du football au Royaume.

En 2019, le Souverain a officiellement inauguré le joyau du football marocain, le Complexe Mohammed VI de football, écrit l’auteur de l’article.

Ce centre, comparé à Clairefontaine en France ou à St George’s Park en Angleterre, a marqué le début d’une refonte de la structure footballistique du Royaume, poursuit-il, relevant que la vision de SM le Roi, mise en œuvre quotidiennement par la Fédération royale marocaine de football (FRMF), était de développer la prochaine génération de footballeurs.

En effet, cet investissement a commencé à porter ses fruits, a-t-il mis en avant, donnant l’exemple de joueurs de premier plan comme Nayef Aguerd, défenseur central du club de Premier League West Ham United, et l’attaquant du FC Séville Youssef En-Nesyri qui sont, tous les deux, passés par l’académie Mohammed VI de football.

Le Complexe Mohammed VI, centre national d’entraînement ultramoderne, comprend des résidences pour les joueurs et le staff technique, huit terrains aux normes de la FIFA, dont l’un est couvert dans un bâtiment climatisé, et un centre médical comprenant un dentiste.

Le succès des Lions de l’Atlas à la Coupe du monde 2022 au Qatar reste sans aucun doute la plus belle histoire du football africain de ces derniers temps, mais il n’est certainement pas le fruit de la chance et de l’audace, insiste le journaliste.

« C’est le résultat d’une vision claire associée à une expertise et à une planification. La preuve en est que les clubs du pays détiennent les titres de la Ligue des champions africaine masculine et féminine », a-t-il expliqué.

Ils ont également remporté la Coupe des confédérations masculine, consolidant ainsi leur domination sur le football de club continental, a-t-il indiqué.

Le Maroc a également remporté le Championnat d’Afrique des nations (CHAN), le tournoi continental auquel participent exclusivement des joueurs évoluant dans leur pays, a-t-il rappelé.

Lors de la Coupe d’Afrique des nations féminine, le Maroc a terminé deuxième après avoir perdu contre l’Afrique du Sud en finale de l’édition 2022, a-t-il précisé, ajoutant, toutefois, que l’équipe marocaine féminine s’est qualifiée pour sa première Coupe du monde de la FIFA.

L’auteur de l’article s’est attardé aussi sur la victoire 2-1 du Maroc sur le Brésil lors d’un match amical international, qui, selon lui, « a confirmé le statut croissant du pays nord-africain en tant que poids lourd du football africain ».

Il s’agissait de la toute première victoire du Maroc sur les Samba Boys, fait-il savoir, relevant que le conseiller de la FRMF, Omar Khayri, a attribué ce succès à l’investissement massif de SM le Roi Mohammed VI.

Avant la victoire massive de samedi, le Maroc avait subi des défaites lors de leurs deux seules autres rencontres. Une défaite 2-0 lors d’un match amical en 1997 et une défaite 3-0 lors de la phase de groupes de la Coupe du monde 1998.

La victoire 2-1 sur le Brésil est intervenue au cours d’une semaine où le Maroc est devenu la première nation africaine à se qualifier pour la Coupe d’Afrique des nations 2023.

La victoire sur les quintuples champions du monde brésiliens prouve que leurs exploits à la Coupe du monde 2022 au Qatar n’étaient pas le fruit du hasard, a-t-il souligné, rappelant que les géants nord-africains ont battu le Portugal dirigé par Ronaldo 1-0 l’année dernière, devenant ainsi la première équipe africaine à atteindre les demi-finales de la Coupe du monde.

Ainsi, rapporte le journaliste, l’entraîneur de l’équipe nationale, Walid Regragui, et son homologue sud-africain, Pitso Mosimane, avaient reconnu que la grande vision de SM le Roi était à l’origine du succès du football marocain.

Pour sa part, M. Khayri a ajouté que la victoire sur le puissant Brésil prouve que la prévoyance et la grande vision de SM le Roi pour développer le football portent leurs fruits.

« Cette victoire est le résultat de son travail acharné et de ses grands projets, non seulement pour le football, mais aussi pour tous les sports. Battre le Brésil est un immense moment de fierté pour le Maroc », a-t-il déclaré.

« Pour nous, à la FRMF, il s’agit de mettre en œuvre la vision de SM le Roi Mohammed VI », a-t-il affirmé.

Dans ce sens, l’auteur de l’article fait remarquer que la FRMF a également commencé à investir dans le football féminin, à développer le football dans les écoles et les clubs et à créer une structure de championnat national.

« En fait, le Maroc est la seule nation au monde à avoir deux niveaux de football féminin qui sont tous deux entièrement professionnels », fait-il valoir.

« N’oubliez pas que la vision royale a également fait progresser le football féminin. En plus d’avoir atteint la finale de la Coupe d’Afrique des nations féminine l’année dernière et de participer à notre première Coupe du monde plus tard cette année, notre équipe de futsal a remporté la Coupe d’Afrique des nations 2020. Tout cela est dû au fait que SM le Roi Mohammed VI a mis en œuvre de nombreux moyens pour soutenir le développement du sport dans le pays », a mis en avant M. Khyari.

Il pense aussi que les Lions de l’Atlas ont comblé le fossé entre l’Afrique et les meilleurs pays pratiquant le football dans le monde, conclut le média.

- Advertisment -