vendredi 12 avril 2024

Le projet de loi relatif au service militaire, un « retour à l'institution citoyenne »

-

Le projet de loi relatif au service militaire, qui a été adopté ce lundi en conseil des ministres, présidé par SM le Roi Mohamed VI, constitue « un retour à l’institution citoyenne » qui favorise « l’éducation aux valeurs de la société civile », a souligné Abderrahmane Mekkaoui, expert des questions stratégiques et militaires.

Ce retour, concrétisé par ce projet, est nécessaire pour « l’éducation aux valeurs de la société civile et pour le Maroc du futur », a affirmé M. Mekkaoui dans une déclaration à la MAP.

Cette institution donnera l’occasion aux jeunes marocains d’acquérir, en plus d’une formation militaire, une formation professionnelle qui répond aux besoins de la société, a ajouté ce professeur des relations internationales à l’université Hassan II de Casablanca.

Cette initiative permettra de former « l’Homme marocain de demain » qui contribuera aux projets de développement initiés par SM le Roi, a-t-il estimé.

Selon cet universitaire, des études ont été menées il y a un an pour élaborer le projet de loi relatif au service militaire qui concerne une population âgée entre 19 et 25 ans.

Les personnes concernées sont des jeunes qui ne poursuivent pas leurs études, n’ont pas un travail stable et qui ne sont pas des handicapés, a expliqué le spécialiste, ajoutant que des décrets vont expliciter dans les détails ce texte juridique.

En vertu de l’article 38 de la constitution, les citoyennes et citoyens contribuent à la défense de la patrie et de son intégrité territoriale. A cet effet, ils sont assujettis au service militaire conformément aux conditions et modalités fixées dans ce projet de loi.

 

- Advertisment -