vendredi 14 juin 2024

Match amical : Victoire de prestige du Maroc face au Brésil

-

La sélection marocaine de football a signé une victoire étincelante face au Brésil par 2 buts à 1, samedi soir en match amical disputé au grand stade de Tanger.

Cette rencontre, certes amicale, mais marquée par une grande rivalité et intensité entre les deux protagonistes, a été l’occasion pour l’équipe nationale de célébrer en apothéose, devant son public, son épopée lors du dernier Mondial.

Pour ce match historique, dans la mesure où il s’agit du premier déplacement dans le Royaume du Brésil, quintuple vainqueur de la Coupe du monde et première nation au classement de la FIFA, le sélectionneur national Walid Regragui a aligné un onze de départ similaire à celui qui a disputé le dernier Mondial, sauf la titularisation de Bilal El Khannouss en ligne médiane. Achraf Hakimi, qui souffrait d’une blessure aux ischio-jambiers, a lui aussi été titularisé.

Lors des deux précédentes confrontations entre le Maroc et le Brésil, les Lions de l’Atlas s’étaient inclinés 2-0 en 1997 en amical et 3-0 un an plus tard lors du Mondial de 1998

.
La Seleçao, qui peine à retrouver son lustre d’antan, d’autant plus que son dernier titre mondial remonte à 2002, est toujours à la recherche d’une équipe capable de décrocher une sixième couronne mondiale.
Le Maroc, demi-finaliste du dernier Mondial et le Brésil, sorti en quart de finale, se sont livrés dès le coup d’envoi de cette rencontre à une bataille acharnée en milieu de terrain.
Les Brésiliens se sont offerts leur première occasion sérieuse dès la 13è minute, suite à un face-à-face de Barbosa Ronielson avec Yassine Bounou, mais sa frappe passe au-dessus de la transversale. S’en est suivie une légère domination des Brésiliens, mais les coéquipiers de Ghanem Saïs ont vite remis les choses dans l’ordre.
A la 24è minute, le latéral droit du Bayern Munich, Noussair Mazraoui, à la réception d’une passe lumineuse de Hakim Ziyech, a failli ouvrir le score, mais son tir frôle le montant gauche du portier Pereira Da Silva Weverton. Une minute plus tard, les Brésiliens ont été à deux doigts de marquer, suite à une sortie hasardeuse de Yassine Bounou, qui intervient en deux temps pour se racheter.
Le gardien de but du FC Séville a récidivé sur une action similaire, après une mésentente avec sa défense, Vinicius Junior a été à l’affût pour mettre le cuir au fond des filets, mais son but a été annulé par le VAR pour position de hors-jeu au départ de l’action.
A la 29è minute, Soufiane Boufal, à la récupération du ballon à l’entrée de la surface de réparation, servi par El Khannouss, trouve le chemin des filets, marquant ainsi le premier but des Lions de l’Atlas dans leurs confrontations avec le Brésil.
Piqués dans leur orgueil, les Brésiliens ont essayé d’égaliser le plus rapidement possible, mais la défense marocaine, très compacte, a réussi à tuer dans l’œuf les offensives brésiliennes.
A dix minutes de la fin de la première période, Youssef En-Nsseyri réussit à se faufiler dans le flanc droit et à centrer. La balle repoussée par la défense trouve Hakim Ziyech, qui ne cadre pas son tir.
Dans le temps additionnel, Boufal a raté la balle du 2-0, suite à une bonne combinaison entre Hakim Ziyech et Azzeddine Ounahi.
Lors du second acte, la sélection marocaine, plus en confiance, s’est montrée plus dangereuse et a été proche de doubler la mise à plusieurs occasions.
Les Brésiliens, de leur côté, ont appuyé sur le champignon dans l’optique de remettre les pendules à l’heure, mais la défense marocaine, emmenée par le capitaine Ghanem Saïss, a réussi à tirer son épingle du jeu.
Cependant, la pression des Brésiliens a fini par donner ses fruits, sur une frappe enroulée de Casemiro, qui a trompé Bounou (67è).
Les Marocains, déterminés à continuer à écrire l’histoire, ont repris l’avantage par l’entremise d’Abdelhamid Sabiri, entré en deuxième période: après un centre de Yahya Attiyat-Allah, Sabiri, d’une frappe lourde, ne laisse aucune chance au portier brésilien.
L’équipe du Maroc disputera un second match amical, mardi prochain à Madrid, face à son homologue péruvienne.

- Advertisment -