dimanche 21 avril 2024

Qui est Mohamed Benchaâboun, nouveau ministre de l'Economie et des Finances?

-

SM le Roi Mohammed VI a nommé M. Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Economie et des Finances, ce lundi 20 aout 2018.

M. Benchaâboun succède à Mohamed Boussaid. SM le Roi a donc opté pour un technocrate pour remplacer un ministre du RNI. En tous les cas,  jusqu’à sa nomination en tant que ministre, aucune coloration politique n’était connue chez Mohamed Benchaâboun.

Le nouveau ministre de l’Economie et des Finances a prêté serment devant SM le Roi Mohammed VI.

Mohamed Benchaâboun était jusque là PDG du groupe Banque Populaire. Aucune indication n’a été donnée au sujet de son successeur à la tête de la banque.

Après avoir passé plus de quatre ans à la tête de l’ANRT, M. Benchaaboun, 57 ans,  a été nommé par SM le Roi Mohammed VI, en 2008, président-directeur général de la Banque Centrale Populaire (BCP), en remplacement de Noureddine Omary, qui a tenu les rênes de cette banque pendant  sept ans.

Diplômé de l’Ecole nationale supérieure des télécommunications de Paris en 1984, M.Benchaaboun, est un homme reconnu pour ses compétences professionnelles et ses qualités humaines et qui a déjà eu à faire preuve de ses grandes aptitudes à d’autres fonctions privées ou publiques, et notamment à la Banque Centrale Populaire, où il avait déjà eu à exercer. En effet, M.Benchaaboun avait passé près de quatre années à la BCP avant de rejoindre en septembre 2003 l’ANRT.

Né le 12 novembre 1961, il a commencé sa carrière dans le secteur privé où il a notamment, occupé le poste de directeur de la stratégie, du développement et du contrôle de gestion avant d’être chargé de la direction industrielle du groupe Alcatel Alsthom Maroc supervisant cinq usines et un effectif de 800 personnes.

En août 1996, il a été nommé directeur à l’administration des douanes et impôts Indirects où il a été chargé de coordonner des projets transversaux pour le compte du ministère des Finances. Et c’est en septembre 1999 où M. Benchaaboun a rejoint la BCP en tant que directeur général adjoint, chargé des services communs puis  du pôle développement.

Ainsi, il a été notamment, en charge de la stratégie, du contrôle de gestion, des finances, du développement des marchés ainsi que des délégations et représentations du groupe à l’étranger.

- Advertisment -