lundi 17 juin 2024

France: Nouvelle journée de grève et de manifestations contre la réforme des retraites

-

La France vit ce jeudi une nouvelle journée de grèves et de mobilisations contre la réforme controversée des retraites, adoptée lundi dernier après l’échec de deux motions de censure visant à renverser le gouvernement et invalider le texte.

Il s’agit de la neuvième journée de contestation populaire et syndicale depuis le 19 janvier, et qui intervient au lendemain de l’interview télévisée du président Emmanuel Macron dans laquelle ce dernier s’est montré inflexible et a fait part de son souhait que sa réforme des retraites entre en vigueur avant la fin de l’année.

L’intervention du chef de l’Etat a été fortement critiquée tout particulièrement par les centrales syndicales, à leur tête la Confédération française démocratique du travail (CFDT), dont le secrétaire général Laurent Berger, a accusé Macron de « mensonge » concernant la position du syndicat sur la réforme.

Le secrétaire général de la puissante Confédération générale du travail (CGT), Philippe Martinez, a affirmé que les propos du président constituent « du mépris pour les millions de personnes qui manifestent ».

Alors que les cortèges des manifestants se sont élancés ce matin dans plusieurs villes, la manifestation parisienne prendra le départ, comme lors des mobilisations précédentes, à partir de 14 heures, de la place de la Bastille.

Pour cette journée de contestation, les services sécuritaires s’attendent à voir entre 600.000 et 800.000 manifestants dans la rue lors des quelque 240 manifestations prévues partout en France, et craignent des débordements à l’image des manifestations nocturnes spontanées organisées depuis jeudi dernier, suite au recours du gouvernement à l’article 49.3 pour faire passer la réforme sans vote à l’Assemblée nationale.

Des perturbations sont attendues dans nombre de secteurs stratégiques dont les transports ferroviaire, métro et aérien, l’énergie et l’éducation.

Ainsi, la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) a demandé, mercredi, aux compagnies aériennes d’annuler 30% de leurs vols prévus jeudi à Paris-Orly et 20% dans d’autres aéroports en raison de la grève de contrôleurs aériens opposés à la réforme des retraites.

La SNCF (chemins de fer) prévoit un trafic « très fortement perturbé » avec 1 TGV sur 2 et 1 TER sur 3 en circulation en moyenne. En revanche, aucun Intercités ne roulera.

Du côté de la RATP (métro parisien), le trafic sera particulièrement perturbé sur les RER A et B avec un train sur deux alors que pour ce qui est du métro, seules les lignes automatisées (1 et 14) circuleront normalement. Les autres lignes connaîtront de fortes perturbations.

Des perturbations sont attendues aussi dans les raffineries, les dépôts de carburants et les ports, alors que plusieurs stations-service de par le pays connaissent des pénuries d’au moins un carburant, selon les médias.

Dans l’éducation, d’après le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC, une école parisienne sur cinq devrait être fermée demain tandis que le taux de grévistes devrait atteindre les 70%. Au niveau national, entre 40 et 50% des professeurs du primaire seront en grève.

- Advertisment -