mercredi 19 juin 2024

Financée par le FONZID, l’extension du Parc industrielle d’Ain Jorha inaugurée

-

L’extension du Parc Industriel Aïn Johra (PIAJ) a été inaugurée, mercredi, lors d’une cérémonie présidée par le ministre Ryad Mezzour et la présidente de Millennium Challenge Corporation (MCC), Alice Albright.

Le projet d’extension du PIAJ bénéficie du soutien du Fonds des Zones Industrielles Durables (FONZID), mis en place dans le cadre du programme Compact II. D’un coût global de 153,2 MDH, dont une contribution de 74,1 MDH du FONZID, le projet d’extension du PIAJ devrait générer à terme près de 19.000 emplois et des investissements industriels prévisionnels de l’ordre de 2,2 milliards de dirhams.

“L’extension du parc industriel d’Ain Johra vient renforcer l’offre de foncier productif dans la région. » a notamment souligné le ministre Ryad Mezzour ajoutant que : »Cela témoigne d’une dynamique d’investissement remarquable puisque le parc affiche un taux de commercialisation qui avoisine les 90%. Cette extension permettra d’accroitre encore plus ces investissements en offrant un cadre et des services aux normes internationales”, a notamment souligné le ministre.

Pour sa part, Mme Albright a rappelé dans une déclaration à la presse que FONZID a été conçu pour soutenir et développer des zones industrielles bien gérées, écologiquement et socialement durables et répondant aux besoins du futur.

Et d’ajouter : “Nous sommes très attachés à la durabilité de tous les projets FONZID et nous sommes impatients de rester en contact étroit avec les responsables ici pour voir à quoi ressemble la durabilité dans toutes ses différentes dimensions”.

Les travaux réalisés au titre du projet d’extension du PIAJ ont porté notamment sur l’aménagement et la viabilisation de 38 Ha, dont 28 Ha dédiés au textile en zone d’accélération industrielle (ex-zone franche), à travers la réalisation de voiries et de réseaux divers (VRD) : assainissement, eau potable, électricité, téléphonie et éclairage public. Ces travaux ont couvert également la construction d’un bâtiment industriel locatif d’une superficie de 2.600 m² divisible en cellules de 400 à 500 m² et d’un bâtiment de services de 1.200 m², dont le taux d’avancement des travaux avoisine 90%.

- Advertisment -