dimanche 23 juin 2024

Lions de l’Atlas: entre reconnaissance, continuité et renouvellement

-

Les 25 et 28 mars, les Lions de l’Atlas feront leurs premières sorties depuis l’exploit de la Coupe du Monde au Qatar. Pour affronter le Brésil à Tanger et le Pérou trois jours plus tard à Madrid, le sélectionneur national Walid Regragui a révélé une liste qui s’inscrit dans la continuité, tout en gardant un œil sur l’avenir.

Le sélectionneur national, Walid Regragui a mis fin au suspense lundi matin en révélant une liste de 30 joueurs convoqués pour le prochain rassemblement des Lions de l’Atlas. Pour sa première rencontre avec les supporters marocains depuis l’épopée de la Coupe du Monde au Qatar, l’équipe nationale affrontera le Brésil, lors d’un match amical exceptionnel à Tanger au Grand Stade de la ville qui sera à coup sûr, à guichets fermés.
Le sélectionneur, les joueurs et le staff techniquement seront surement accueillis à coup de « Siir Siir Siir », dans une ambiance festive à l’occasion des retrouvailles. Pour Walid Regragui, ce match est certes une fête, mais c’est surtout une occasion de « progresser » en se frottant à la première nation du classement FIFA, le Brésil et ses cinq étoiles sur le maillots.
Trois jours plus tard, c’est à Madrid que les Lions croiseront le fer avec le Pérou, 21e nation au classement FIFA. « Nous jouerons contre deux des meilleures équipes du monde, c’est une occasion de s’améliorer et de progresser », a déclaré le sélectionneur en conférence de presse en expliquant le choix des « sparring partner » pour ces dates FIFA du mois de mars.
Lors de cette conférence de presse organisée au Complexe Mohammed VI de football, Regragui a pris le temps d’expliquer également ses choix de joueurs pour ces deux rendez-vous très important, au lendemain d’un exploit historique.

Continuité et reconnaissance
« Je n’aime pas l’ingratitude », a confié le sélectionneur national en annonçant les noms des joueurs qui participeront au prochain rassemblement. « Ce groupe nous a mené en demi-finale de Coupe du Monde, je lui ferais toujours confiance », a-t-il ajouté avant de mettre un terme au suspense, tout en remerciant les Marocains de leur amour et soutien durant le Mondial.
Sur les 30 joueurs convoqués, on retrouve quasiment tous les 26 qui ont écrit l’histoire en décembre dernier à l’exception des deux blessés, Ilias Chair et Selim Amallah. Yahya Jabrane et Badr Benoun ont également été écarté pour des choix techniques.
En revanche, tous les cadres seront là. Du portier Bounou à Youssef En-Nesyri en passant par Achraf Hakimi, Nayef Aguerd et Sofyan Amrabat, les Lions titulaires seront tous présents et le onze de départ contre le Brésil ne devrait pas connaître de révolution. Avec ces choix, le sélectionneur semble plus que jamais tenir son groupe d’hommes de confiance. Mais parce que les places en sélection sont chères, Regragui a concocté une liste de « nouveaux remplaçants » prêts à tout chambouler.
Foudre et ambition
Chadi Riad, Abdelkabir Abqar, Ayoub Amraoui, Yassine Kechta, Benjamin Bouchouari et Ibrahim Saleh. Ces noms rejoindront la tanière pour la première fois de leurs carrières, et ambitionnent de prendre la place de leurs aînés.
Une ambition légitime pour des jeunes joueurs prometteurs, qui font des merveilles avec leurs clubs respectifs et viendront renforcer l’effectif des Lions de l’Atlas. En défense, Chadi Riad le défenseur du FC Barcelone B (Atlétic) qui s’entraîne régulièrement avec l’équipe première catalane, pourra côtoyer des calibres comme Achraf Hakimi, Nayef Aguerd ou encore Ghanem Saïss. Considéré comme l’un des meilleurs prospects d’Espagne au poste de défenseur central, le joueur n’a pas caché sa joie et sa fierté suite à cette convocation, par le biais d’une publication sur son compte Instagram.
Abqar, le natif de Settat et pur produit de l’Académie Mohammed VI, sera également présent dans le groupe des Lions pour la première fois, lui qui est devenu indiscutable dans les plans du Deportivo Alavés, actuel 5e de la Liga 2.
Même son de cloche en France, où évoluent le reste des nouveaux venus. Ayoub Amraoui pourrait être la solution au casse-tête du latéral gauche de métier. En Coupe du Monde, c’était Yahya Attiat-Allah qui avait assumé cette responsabilité avec brio, alors que Mazraoui, blessé, serrait les dents pour tenir quelques minutes au couloir gauche.
Yassine Kechta, le milieu de terrain de Le Havre qui fait des merveilles aux côtés d’un autre marocain qui attend son tour, Amir Richardson. Kechta qui est un relayeur doté d’un style de jeu qui ressemble beaucoup à celui d’Azzeddine Ounahi, peut-être la parfaite doublure du joueur de l’Olympique de Marseille.
Benjamin Bouchouari peut quant à lui dès maintenant espéré une place de titulaire dans le onze de départ de Walid Regragui. Son style de jeu colle parfaitement aux exigences du sélectionneur pour le poste de relayeur dans son système. Habile balle au pied, il n’hésite jamais à aller au duel malgré son petit gabarit. Arrivé lors du mercato estival, au fil de la saison il s’est imposé comme l’un des meilleurs et plus réguliers, milieux de terrains de la Ligue 2. Il était notamment présent la liste des pre-sélectionnés pour le Mondial.
Ibrahim Salah ou la surprise du chef. L’ailier qui a rejoint Rennes en provenance de La Gantoise cet hiver fera sa première apparition sous le maillot des Lions de l’Atlas. Puissant, rapide et très bon balle au pied, c’est un projet d’ailier buteur de très haut niveau. Walid Regragui l’a repéré et compte l’intégrer petit à petit au groupe des Lions de l’Atlas, sans « jamais rien précipiter ».

- Advertisment -