jeudi 25 avril 2024

ONU : l'Assemblée générale confirme Michelle Bachelet à la tête du HCDH

-

L’Assemblée générale de l’ONU a confirmé, vendredi, la nomination de l’ancienne présidente du Chili, Michelle Bachelet, au poste de Haut Commissaire des Nations-Unies aux droits de l’Homme (HCDH).

 

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait proposé mercredi Mme Bachelet pour occuper le poste de cheffe des droits de l’Homme des Nations-Unies, un poste auquel elle « convient parfaitement ».

« Je suis ravi que l’Assemblée générale ait confirmé la nomination de Mme Michelle Bachelet », s’est réjoui le chef de l’ONU dans une déclaration devant la presse, peu après le vote de l’AG.

« Mme Bachelet a été une figure aussi formidable au Chili qu’elle l’a été aux Nations-Unies », a-t-il dit, soulignant qu’elle a également été « une pionnière » au sein de cette organisation mondiale, la première dirigeante d’ONU-Femmes, l’agence onusienne pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, « donnant à cette nouvelle entité un départ dynamique et inspirant ».

« Maintenant, elle assume un rôle pour lequel elle convient parfaitement. En cette année où nous célébrons le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, je n’ai pu penser à un meilleur choix », a affirmé M. Guterres.

Âgée de 66 ans, Mme Bachelet a été Présidente du Chili de 2014 à 2018 et de 2006 à 2010. Elle fut la première femme cheffe d’Etat de son pays.

Et d’ajouter que Michelle Bachelet apporte « une expérience unique aux Nations-Unies et à nous tous et est fermement engagée à maintenir les droits de l’homme au premier plan des travaux de l’ONU ».

« Elle a toute ma confiance et mon soutien et je demande à tous les Etats membres et à nos partenaires de lui apporter leur soutien », a-t-il insisté.

Le Secrétaire général de l’ONU a aussi tenu à exprimer sa « profonde gratitude » au prédécesseur de Mme Bachelet à la tête du HCDH, le Jordanien Zeid Ra’ad Al Hussein, pour « son leadership, sa passion, son courage et ses compétences en tant que haut-commissaire au cours des quatre dernières années ».

- Advertisment -