lundi 24 juin 2024

Deux passeurs algériens condamnés à deux ans de prison ferme en Espagne

-

Le tribunal de Palma de Majorque, aux Iles Baléares, a condamné, vendredi, à deux ans de prison ferme deux passeurs algériens accusés de transporter des migrants clandestins algériens vers les côtes espagnoles.

Les deux individus, membres d’un réseau de trafic d’êtres humains, ont été accusés de  »crime contre les droits des citoyens étrangers et de mise en danger de la vie de plusieurs personnes », souligne l’arrêt du tribunal.

Ils avaient, entre autres, transporté, de manière illégale, une quinzaine d’Algériens à bord d’une embarcation pneumatique interceptée en octobre dernier par les services de secours sur les côtes de Palma. Le tribunal note que l’embarcation ne remplissait pas les conditions permettant de sauvegarder l’intégrité physique des occupants.

Les autorités espagnoles des régions de Murcie, Almeria et des Iles Baléares ont renforcé, ces derniers mois, les mesures de sécurité le long des côtes pour faire face à l’arrivée d’embarcations en provenance de l’Algérie et lutter contre les trafiquants d’êtres humains.

Selon le décompte des autorités locales espagnoles, 73% des migrants irréguliers arrivés sur les côtes espagnoles sont des Algériens, un phénomène qui inquiète de plus en plus les milieux politiques et associatifs ibériques.

Aussi bien les autorités locales que plusieurs partis politiques ont exprimé leur inquiétude face à cette vague migratoire, qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

- Advertisment -