dimanche 23 juin 2024

Italie: Des militants associatifs dénoncent fermement la résolution du PE sur le Maroc

-

L’organisation maroco-italienne des droits de l’Homme (OIMDU) a dénoncé fermement l’ingérence « illégitime » et « inadmissible » du parlement européen (PE) dans les affaires internes du Maroc, soulignant qu’il s’agit d’une dérive « irresponsable » de la part de certaines entités agacées par le rayonnement remarquable du Royaume aux niveaux régional et international.

« Nous n’acceptons pas cette interférence flagrante dans les affaires de notre pays, un manque de respect pour plus de trois millions et demi de Marocains, qui contribuent activement à la vie politique, économique, culturelle et sportive de par l’Europe », affirme le président de l’OIMDU, Abdellah Khezraji, dans un communiqué, condamnant vigoureusement les agissements qui ciblent le Maroc.

Cette résolution intervient au moment où le Royaume est devenu un partenaire non seulement incontournable dans la région mais aussi influent et responsable dans divers domaines, notamment la gestion des flux migratoires, la promotion de la paix et la lutte contre le terrorisme, poursuit-il, relevant que cette résolution proférant des accusations dénuées de tout fondement contre le Maroc sert les intérêts de parties hostiles au développement du Royaume.

Sinon pourquoi le PE fait la sourde oreille sur les violations flagrantes des droits de l’Homme commises dans certains pays du continent européen?, s’interroge M. Khezraji, assurant que les Marocains d’Italie, attachés à leur patrie, ne ménageront aucun effort pour défendre et promouvoir l’image réelle d’un Maroc qui ne cesse d’impressionner le monde par ses réalisations dans différents domaines.

Suite aux dernières positions du PE, le Parlement du Royaume du Maroc a annoncé lundi dernier sa décision de reconsidérer ses relations avec le PE en les soumettant à une réévaluation globale, visant à prendre des décisions fermes et appropriées.

Le Parlement marocain rejette l’instrumentalisation et la politisation d’affaires relevant de la compétence de la justice pénale et du droit commun ; affaires ayant fait l’objet de poursuites voire de condamnations pour des faits n’ayant aucun lien que ce soit avec une activité journalistique ou la pratique de la liberté d’opinion et d’expression.

- Advertisment -