lundi 17 juin 2024

Elections partielles : 41 communes devront choisir leurs élus

-

Le ministère de l’Intérieur vient d’annoncer, dans le dernier Bulletin officiel (BO n° 7161 du 16 janvier 2023), la date de ces élections partielles, ainsi que pour le commencement de la campagne électorale et le dépôt des candidatures dans les quarante et une localités concernées.

Pour les communes, il s’agit de 41 sièges vacants pour diverses raisons couvrant des entités rurales et urbaines, avec 13 sièges réservés aux femmes, selon l’arrêté ministériel publié au dernier numéro du Bulletin officiel.

Il s’agit tout d’abord de la réélection de l’ensemble des membres de la commune de Hjar Ennhal dans la province de Tanger Assilah, d’Al Aliyin dans la préfecture de M’diq-Fnideq, Senada de la province d’Al Hoceïma, commune Sidi Moussa lemhaya de la préfecture d’Oujda-An- gad, les communes Ras El Ma et Afsou de la province de Nador, Tiouli de la province de Jerada, la commune de Madagh dans la province de Berkane, Mestegmer de la province de Taourirt, Barkine de la subdivision de Guercif, Matarka (province de Figuig), les communes Ait Harz Allah et Ait Yaazem de la province d’El Hajeb.

D’autres localités sont concernées par les élections partielles du 16 février, dont El Marsa de la province de Lâayoune, El Chouafeh de la province de Kénitra, ou encore Oulad Said L’Oued de la province Beni Mellal. Dans ces différentes circonscriptions, les candidats concernés peuvent déposer leur candidature du lundi 30 janvier courant jusqu’au jeudi 2 février prochain auprès des autorités compétentes.

En ce qui concerne la campagne électorale, elle va démarrer le vendredi 3 février pour prendre fin le mercredi 15 février à minuit. Selon l’arrêté ministériel, il a également été décidé d’organiser des élections partielles pour trois chambres d’agriculture à la même date dans les circonscriptions électorales de Matarka, Kasbah Tadla et Sidi Hajjaj.

A ce titre, les candidats pourront déposer leurs candidatures au siège du comité administratif auquel appartient la circonscription électorale concernée et ce, du 2 février prochain au 6 du même mois, selon le même document. La campagne électorale démarre le mardi 7 février prochain et prend fin le mercredi 15 février, précise-t-on.

Ainsi, le ministère de l’intérieur a appelé à l’organisation de nouvelles élections pour pourvoir aux sièges devenus vacants, en application des prérogatives qui lui sont dévolues en vertu de la loi organique n° 59-11 relative à l’élection des membres des conseils des collectivités territoriales.

- Advertisment -