vendredi 21 juin 2024

Le Club des magistrats du Maroc rejette toute ingérence dans la souveraineté judiciaire nationale

-

Le Club des juges marocains annonce dans un communiqué son rejet absolu de toute forme d’ingérence dans la souveraineté judiciaire marocaine.

Dans un communiqué, dont une copie nous est parvenue à lareleve.ma, le Club des magistrats du Maroc exprime son rejet absolu de toute ingérence externe dans les affaires judiciaires du Maroc, faisant référence à la récente résolution du Parlement européen.

Le bureau exécutif du Club a en effet tenu, ce vendredi, une réunion d’urgence pour discuter de la résolution votée le jeudi 19 janvier, dont le contenu critique la situation des droits de l’homme au Maroc, et est sorti avec les annonces suivantes:

1- Son rejet absolu des diverses formes d’ingérence dans la souveraineté judiciaire marocaine, ainsi que de toutes les tentatives d’influencer les décisions de la justice, qu’elles soient internes ou externes […]

2- La justice marocaine est la seule institution constitutionnellement habilitée, conformément à l’article 117 de la Constitution, à protéger les droits, les libertés et la sécurité judiciaire des individus et des groupes.

A cet égard, le Club exprime sa dénonciation et sa condamnation de l’atteinte aux institutions judiciaires marocaines dans la résolution adoptée par le Parlement européen, et considère qu’il s’agit d’une ingérence flagrante dans l’autorité judiciaire du Royaume du Maroc, et d’une atteinte à sa souveraineté.

3- Le Club confirme son adhésion aux valeurs et principes constitutionnels relatifs aux droits et libertés fondamentaux, notamment : la liberté de pensée, d’expression, d’opinion et de la presse.

- Advertisment -