lundi 30 janvier 2023

Burkina: Une trentaine de morts dans une série d’attaques terroristes

-

Une trentaine de civils, dont une quinzaine de supplétifs de l’armée, ont été tués au Burkina Faso lors de quatre attaques distinctes, dans la moitié nord du pays.

Selon plusieurs sources sécuritaires, une première attaque a visé jeudi un poste avancé des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), des supplétifs civils de l’armée à Rakoegtenga, une ville située dans la province de Bam (nord).

Six d’entre eux sont morts ainsi qu’une femme, selon des médias.

Plus à l’ouest, dans la province de Nayala, une « embuscade » a eu lieu « contre un convoi escorté par des militaires et des VDP sur l’axe Siena-Saran ». Une dizaine d’autres VDP et un civil sont tombés dans cette deuxième attaque.

Deux autres incidents liés à des groupes armés jihadistes ont été enregistrés jeudi, selon d’autres sources sécuritaires.

Dans la province du Sanmatenga (centre-nord) une équipe mixte composée de militaires et de VDP a été « prise à partie » à Zincko, indique l’une d’elles.

« Une dizaine de terroristes ont été neutralisés. Malheureusement, quatre civils ont également péri », précise cette source.

Enfin, dans la soirée, plus au sud, des hommes armés ont fait incursion dans la ville de Sanaba, dans la province des Banwa, tuant huit civils.

Le Burkina Faso, en particulier dans sa moitié nord, est confronté depuis 2015 aux attaques de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda et à l’Etat islamique qui se multiplient. Elles ont fait des milliers de morts et au moins deux millions de déplacés.

La semaine dernière, une soixantaine de femmes ainsi que des nourrissons ont été enlevés près d’Arbinda dans le nord du Burkina, par des jihadistes présumés. Des recherches, terrestres et aériennes, ont été lancées pour les retrouver.

- Advertisment -