mardi 23 avril 2024

Un algéro-irlandais accusé de terrorisme aux Etats-Unis plaide coupable

-

Un algéro-irlandais, accusé d’avoir créé une organisation jihadiste et extradé aux Etats-Unis en juillet 2017, a plaidé coupable lundi d’association de malfaiteurs à visée terroriste devant un tribunal fédéral de Philadelphie.

 

Le jihadiste présumé, en négociant sa déclaration de culpabilité avec l’accusation, M. Charaf Damache a accepté le principe d’une peine de 15 années de réclusion et renoncé au droit de faire appel de sa condamnation, indiquent lundi les autorités américaines dans un communiqué.

La juge Petrese Tucker se prononcera le 30 octobre sur la peine frappant le premier jihadiste présumé à avoir été extradé aux Etats-Unis sous l’administration Trump, depuis l’Espagne, où il avait été interpellé.

Le mis en cause, qui possède la double nationalité algérienne et irlandaise, avait été interpellé à Barcelone en décembre 2015. Il a également accepté le principe de son extradition vers l’Irlande ou, à défaut, vers l’Algérie, une fois sa peine effectuée.

Connu sur internet sous le pseudonyme « Theblackflag », il avait été inculpé en 2011 et est soupçonné d’avoir « créé et coordonné une organisation jihadiste violente composée de femmes et d’hommes d’Europe et des Etats-Unis », selon le document de l’inculpation.

Selon cette même source, certains des membres de l’organisation se seraient rendus en Asie du Sud pour se former à l’utilisation d’explosifs.

Le réseau aurait également projeté d’assassiner un résident suédois, selon le document de l’inculpation, qui ne précisait pas le nom de cette personne.

 

- Advertisment -