vendredi 21 juin 2024

Revue de presse quotidienne de ce lundi 9 janvier 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 9 janvier 2023:

L’Économiste

L’exonération des indemnités de licenciement et de départ volontaire plafonnée à 1 million de DH par la loi de finances aura un impact sur les hauts salaires et pourrait limiter les marges de manœuvres de L’entreprise. En particulier celle qui envisagerait des départs volontaires pour cette catégorie de collaborateurs. «La fameuse formule +brut pour net+ sera envisagée et accordée avec plus de difficultés puisqu’elle entraînera un coût additionnel», souligne Me Nesrine Roudane, avocate au Barreau de Casablanca.

Le Matin

L’Autorité nationale du renseignement financier est sur le qui-vive. À partir de la semaine prochaine, les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI) seront en visite au Maroc pour vérifier à quel point le Royaume applique les recommandations de cet organisme. Une visite présentée, par des connaisseurs marocains des formalités et procédures du GAFI, comme étant une simple formalité. Ceux-ci affirment que le Maroc a amplement mis en oeuvre son plan d’action pour lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, ce qui lui assurera une sortie de la liste grise du GAFI.

L’Opinion

Annoncée depuis plusieurs mois déjà, une nouvelle réglementation nationale devait dès le 1er janvier 2023 interdire l’homologation de véhicules polluants et ainsi acter le passage officiel du Royaume vers la norme Euro 6B. Cette mise à niveau technique et réglementaire devrait à terme contribuer à baisser significativement la pollution atmosphérique générée par le secteur du transport. Les autorités concernées n’ont malheureusement pas pu mener à bien cette transition vitale, puisque le tiers du parc automobile marocain, constitué de véhicules lourds et considéré comme la part la plus polluante, a finalement été considérablement écarté par la nouvelle réglementation pour encore deux longues années. D’ici là, la pollution atmosphérique continuera à tuer des milliers de Marocains annuellement.

Les Inspirations Éco

2023 semble être du pain béni pour les salariés. En effet, dès la fin du mois de janvier, les salariés verront des changements importants sur leur fiche de paie. Les employés, ayant des salaires bruts inférieurs à 6.500 DH, seront exonérés de l’impôt sur le revenu (IR). Pour les autres tranches, notamment les salariés qui perçoivent un revenu annuel brut inférieur à 50.000 DH, ils auront droit à 55 DH d’amélioration de leur salaire net mensuel. Celles et ceux qui ont 60.000 DH de salaire annuel seront augmentés de 75 DH par mois. Pour les travailleurs appartenant à la tranche de 70.000 DH, ils bénéficieront d’une revalorisation de 200 DH net par mois. Sans doute, une bonne nouvelle dans ce contexte de hausse tous azimuts des prix des denrées de première nécessité.

Maroc Le Jour

Le 3ème congrès national du Front national des jeunes pour le Sahara marocain, réuni à Rabat, a renouvelé les structures organisationnelles du front et s’est engagé à continuer de se mobiliser en faveur de la défense de la question de l’intégrité territoriale. Ainsi, il a été procédé lors de ce congrès à l’adoption, à l’unanimité, du statut du Front national des jeunes pour le Sahara marocain, en plus de la réélection de Kamal El Ghmam à la tête du Front aux côtés des 17 membres de cette structure civile oeuvrant dans le domaine de la diplomatie parallèle des jeunes et le plaidoyer en faveur de la question du Sahara marocaine.

Al Alam

La commune de Casablanca a annoncé en termes de recettes réalisées, un résultat de 4,2 milliards de DH à la fin de l’exercice 2022, contre 3,6 milliards de DH l’année précédente, un chiffre record jamais enregistré depuis sa création il y a 18 ans. Ce résultat a été atteint selon un plan d’action commun initié par la commune, en coordination avec la trésorerie régionale.

Bayane Al Yaoum

Les membres du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) ont été élus, à Rabat, lors de la deuxième session du comité central du parti. Sur les 57 candidats en lice, les résultats définitifs de l’élection des membres du bureau politique ont fait ressortir la sélection de 39 membres, dont 12 femmes, en plus de la désignation de 18 membres de la liste élue pour former le secrétariat national du parti. S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du parti du Livre, Mohamed Nabil Benabdallah, a appelé les militants du parti à se mobiliser pour défendre les valeurs et les orientations du parti, et à poursuivre le travail en faveur de la consolidation de la démocratie.

- Advertisment -