lundi 17 juin 2024

Colombie : 355 ex-guérilleros des FARC démobilisées tués depuis la signature de l’accord de paix

-

 Au moins 355 ex-combattants de l’ancienne guérilla des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie) ont été assassinés depuis la signature de l’accord de paix avec le gouvernement en novembre 2016, selon la Mission de vérification des Nations Unies dans ce pays.

Dans son dernier rapport, qui couvre la période du 27 septembre au 26 décembre 2022, l’agence a détaillé que « les meurtres de 355 ex-combattants » ont été vérifiés depuis la signature de l’accord de paix, dont 11 femmes, 48 Afro-Colombiens et 33 indigènes.

Sur le nombre total de ces meurtres survenus depuis novembre 2016, 12 ont eu lieu entre le 27 septembre et le 26 décembre dernier, a-t-il ajouté.

La Mission de vérification de l’ONU a déclaré que « la violence contre les communautés, les dirigeants sociaux et les défenseurs des droits de l’homme continue d’être une source de grande préoccupation, en particulier dans les départements prioritaires pour la mise en œuvre de l’Accord ».

En ce sens, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a reçu des plaintes concernant 244 meurtres de défenseurs des droits de l’Homme en 2022, dont il a vérifié 101, 25 sont en cours de vérification et 118 ont été considérés comme non concluantes.

D’autre part, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a détaillé que 78 154 personnes ont subi des déplacements forcés et quelque 108 665 ont été acculées au confinement entre janvier et novembre 2022.

« Les départements de Cauca, Chocó, Nariño et Valle del Cauca (dans le Pacifique colombien) concentrent la majorité de la population civile touchée », a-t-il ajouté.

- Advertisment -