vendredi 21 juin 2024

L’âge des Vikings a laissé une marque distincte sur la génétique scandinave

-

L’ère viking, qui s’étend du 8ème au 11ème siècle après JC, a laissé une marque durable sur la génétique des Scandinaves d’aujourd’hui, indiquent des scientifiques scandinaves dans une étude publiée vendredi. L’étude a exploré la dynamique génétique des personnes en Norvège, en Suède et au Danemark sur la base de 297 génomes d’anciens restes humains et de données de 16.638 hommes et femmes scandinaves modernes et a documenté l’influence génétique des femmes arrivées dans la région au milieu des conquêtes des Vikings en Europe.

Les découvertes ont donné un aperçu des schémas de migration et du flux génétique à l’époque viking, lorsque les Scandinaves ont voyagé depuis la Scandinavie à bord de drakkars en bois, ont organisé des raids et des pillages monastiques dans une vaste région et ont même atteint l’Amérique du Nord. L’étude a révélé que les femmes de la région de la Baltique orientale et dans une moindre mesure, les îles britanniques et irlandaises contribuaient davantage au pool génétique de la Scandinavie que les hommes de ces régions au cours de cette période. « Nous n’avons aucun moyen de savoir avec nos données le nombre de femmes impliquées ou si ces femmes d’ascendance baltique orientale et britannique-irlandaise étaient en Scandinavie volontairement ou involontairement », a déclaré l’archéologue moléculaire, Ricardo Rodriguez-Varela de l’Université de Stockholm, co-auteur de l’étude publiée dans la revue Cell. Les historiens ont documenté le commerce des esclaves par les Vikings alors que les marins conquéraient de nombreux territoires et développaient de vastes réseaux commerciaux. « Les esclaves sont un groupe, parmi plusieurs, qui pourrait expliquer les schémas. Nous ne savons tout simplement pas exactement qui étaient ces personnes », a ajouté Anders Gotherstrom, archéologue moléculaire et co-auteur de l’étude. En effet, l’ère viking s’est étendue d’environ 750 à 1.050 après JC. Un premier événement important a été un raid viking dévastateur en 793 sur un monastère chrétien sur l’île anglaise de Lindisfarne, avec des attaques ultérieures sur de nombreux sites, dont Paris et Constantinople et des contacts commerciaux jusqu’au Moyen-Orient.

« L’ère viking est associée à une augmentation marquée du flux de marchandises, de douanes, de technologie et de personnes vers et depuis la Scandinavie », a déclaré Gotherstrom, rappelant dans ce contexte, que ce sont les sociétés scandinaves, initialement païennes mais finalement chrétiennes, qui ont fondé leur économie sur les petites fermes, le commerce intérieur et extérieur et le pillage. « Les Vikings ont été les premiers à visiter quatre continents », a-t-il ajouté.

Et de conclure que les Vikings étaient un groupe de personnes intéressantes, existant depuis environ deux siècles et demi et ayant un impact sur le monde d’une manière que nous devons encore comprendre.

- Advertisment -