mercredi 24 avril 2024

Naufrage du SNPM : « La MAP ne servira pas de bouc émissaire »

-

L’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) s’est fendue, ce vendredi 20 juillet 2018, d’un communiqué, suite au communiqué du SNPM paru ce jour même, tendant d’une « manière misérable à faire endosser à la MAP les graves difficultés objectives que rencontre ce syndicat avec les membres de ses organes exécutifs et avec les dizaines de communiqués documentés que ces derniers publient. »

La MAP affirme, dans le même communiqué dont une copie nous est parvenue à lareleve.ma, qu’elle « est étrangère à ces convulsions syndicales qui sont nées suite aux élections et aux désignations liées à l’élection chahutée du Conseil National de la presse (CNP). Une fraction importante et légitime de ce syndicat demande aujourd’hui un audit financier par La Cour des comptes de la comptabilité de ce syndicat financé par les fonds publics. »

Cette fraction importante et légitime de ce syndicat, ajoute le même communiqué, dénonce, aussi, « la main mise d’un clan sur ce syndicat pour des intérêts personnels et une organisation opaque basée sur la rente. Elle dénonce, également, un fonctionnement anti-démocratique et fascisant par des pseudo-responsables qui ont failli notoirement dans le champ politique et qui imposent, aujourd’hui, leur stratégie pitoyable de l’échec à l’action syndicale honorable et honnête. La volonté de mise sous tutelle du CNP, une vraie OPA, par le biais de pratiques non-démocratiques ne passera pas. Tous ceux qui ont été exclus de ce processus biaisé ont introduit librement des recours judiciaires. »

Le communiqué rapporte que, « La justice marocaine est saisie et les plaignants ont confiance et attendent sereinement son jugement. Il est puéril et démagogique de vouloir associer la MAP à l’effondrement de la gouvernance du SNPM et à l’impasse organisationnelle qui tourne le dos à la transparence, à la décision collective et à la démocratie dans laquelle ce syndicat s’est mis tout seul à force de mensonges, de double-langage, de promesses non tenues, de trahisons et de manipulations. »

Et le communiqué de la MAP de conclure que « L’opinion publique et la profession ne sont pas dupes de ces manœuvres désespérées d’un syndicat à bout de souffle, sans idées pertinentes, sans utilité sociale et maintenant sans légitimité. La MAP ne servira pas de bouc émissaire au naufrage du SNPM. »

 

- Advertisment -