vendredi 14 juin 2024

Année 2022: Sous le leadership de SM le Roi, le Maroc renforce son action au sein de l’UA

-

L’action du Maroc au sein de l’Union africaine sous le leadership visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, s’est renforcée au cours de cette année qui tire à sa fin au service du développement du Continent et la prospérité du citoyen africain dans le cadre de la Vision Royale d’une coopération Sud-Sud dynamique et croissante.

L’action du Royaume au sein de l’organisation panafricaine a été mise en avant, lors du 35eme Sommet ordinaire de l’Union africaine (UA) tenu début février de cette année à Addis-Abeba, par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, qui a représenté SM le Roi Mohammed VI à ce Sommet.

L’action du Maroc au sein de l’UA au cours des cinq dernières années, a été guidée par un cadre référentiel fixé par SM le Roi Mohammed VI, a affirmé M. Bourita, notant que ce sommet intervient cinq ans après le retour du Maroc au sein de l’Union africaine.

Le ministre a rappelé dans ce cadre le discours historique de Sa Majesté le Roi en 2017 au siège de l’UA à Addis-Abeba dans lequel le Souverain avait affirmé : «Vous le constaterez : dès que le Royaume siègera de manière effective, et qu’il pourra apporter sa contribution à l’agenda des activités, son action concourra, au contraire, à fédérer et à aller de l’avant ».

L’action du Royaume au sein de l’UA s’inscrit en droite ligne avec ces directives données par le Souverain, a relevé le ministre, rappelant notamment le rôle clé joué par le Royaume dans l’initiation d’une prise de conscience collective africaine de la nécessité d’une action commune depuis la conférence de Casablanca il y a soixante ans qui fut le point de départ de l’unité africaine.

L’action du Maroc consiste à partager avec les pays africains frères l’expérience, l’expertise et le savoir-faire du Royaume pour une coopération sud-sud dynamique et croissante notamment en matière de santé, d’éducation, de formation, de paix, de stabilité, de lutte contre le changement climatique, de développement socio-économique, de promotion de la jeunesse et d’immigration à travers l’Observatoire Africain des Migrations de Rabat qui a été créé suite à la proposition de SM le Roi Mohammed VI en sa qualité de Leader de l’Union africaine sur la question de la migration.

En plus de cette coopération louable qui touche tous les domaines, le Royaume a été toujours solidaire avec les pays du Continent. Ainsi, dès le début de la pandémie de la Covid-19, le Maroc a exprimé sa solidarité sans faille avec les pays africains à travers l’initiative de Sa Majesté le Roi qui avait donné Ses Très Hautes Instructions pour l’acheminement d’aides médicales à plusieurs pays africains frères. Une initiative royale qui a été hautement saluée en Afrique et au niveau international.

Outre la solidarité agissante en matière de Santé, le Maroc œuvre pour préserver la sécurité alimentaire du Continent, le maintien de la paix et la sécurité en Afrique en plus de la préservation de l’environnement à travers des actions concrètes en matière de lutte contre les changements climatiques dédiées au Continent.

Attaché à l’action africaine commune et la coopération interafricaine conformément à la vision SM le Roi Mohammed VI, le Royaume a multiplié les actions et les efforts pour un Continent prospère au service du citoyen africain par des actions concrètes comme en témoigne les multiples Visites Royales entreprises par le Souverain dans plusieurs pays africains et la signature de près d’un millier d’accords et de conventions de coopération entre le Royaume et ses partenaires africains.

L’action du Maroc au sein de l’organisation panafricaine a été également consacrée cette année par la ratification de plusieurs traités d’importance stratégique qui s’inscrivent dans le cadre de la concrétisation de la Vision Royale d’action africaine commune.

Il s’agit de l’accord portant création de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine, la Convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la Corruption, la Convention de Bamako sur l’interdiction d’importer en Afrique des déchets dangereux et sur le contrôle des mouvements transfrontaliers et la gestion des déchets dangereux produits en Afrique, Protocole à l’Acte constitutif de l’Union africaine relatif au Parlement africain, le Traité Afrique région sans armes nucléaires-Traité Pelindaba, la Charte africaine sur la sécurité routière et l’accord du siège relatif à l’établissement de l’Observatoire africain des Migrations et du traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament (AMA) relevant de l’Union africaine.

Les initiatives du Royaume pour l’action africaine commune s’illustrent également par la forte présence du Maroc dans les organes de l’organisation panafricaine à l’image de son deuxième mandat de trois ans après celui de 2018-2020 au sein du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA.

Le Maroc assure également la première vice-présidence du Comité Technique Spécialisé sur les Finances, les Affaires monétaires, la Planification économique et l’Intégration de l’Union Africaine pour la période 2021-2023 confirmant ainsi la confiance placé en le Maroc par les Etats membre de l’UA, notamment de par son expertise et expérience dans le domaine des Finances, des Affaires monétaire, de la Planification économique et de l’intégration.

Le Royaume a aussi assuré la présidence du Comité Technique Spécial chargé du Commerce, de l’Industrie et des ressources Minières de l’Union et la première vice-présidence du Comité technique spécialisé CTS 8 Fonction Publique, Collectivités Locales, Développement Urbain et Décentralisation.

Le Maroc siège également au Tribunal administratif de l’Union africaine.

- Advertisment -