lundi 17 juin 2024

Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 décembre 2022

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 26 décembre 2022:

L’Opinion

  • Au lendemain de Noël, ce sont des centaines de milliers de sapins qui ont été utilisés, partout dans le monde, pour les décorations de cette occasion festive. Le Maroc n’échappe pas à la règle où plusieurs familles profitent de la soirée du 25 décembre pour créer une ambiance festive. Que ce soit chez des pépinières ou des entreprises spécialisées, les revendeurs ne chôment pas en cette période de l’année. Si les pépinières offrent des sapins variés avec diverses tailles et différentes variétés de sapins de petite taille, le sapin Nordmann de grande taille est importé, puisqu’il ne peut être cultivé au Maroc. Les sapins Nordmann d’importation se vendent à partir de 500 dirhams pour les petits arbres de 1m50 et peuvent aller jusqu’à 3700 dirhams pour les sapins de 4 mètres.
  • Les autorités de la région Marrakech-Safi ont intensifié leurs efforts et pris des mesures urgentes durant l’année 2022 pour relever les défis du stress hydrique et de la pénurie de cette matière vitale de plus en plus pressante en raison du déficit pluviométrique et des années successives de sécheresse, exacerbées par les effets du changement climatique, dont le Maroc n’est pas à l’abri, à l’instar des différents pays du monde. En effet, la région Marrakech-Safi a connu des conditions climatiques difficiles, tout comme d’autres régions du Royaume, affectant négativement les nappes phréatiques et le taux de remplissage des barrages, ce qui a nécessité d’intensifier les efforts pour assurer l’approvisionnement continu en eau, aussi bien des centres ruraux et des zones reculées que des villes de la région.
  • Une convention de partenariat pour l’élargissement de l’offre éducative et sportive au titre de la période 2023-2027 a été signée, à Béni Mellal, entre la wilaya de la région de Béni Mellal-Khénifra, le Conseil de la région de Béni Mellal-Khénifra et l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF). La convention de partenariat, dont l’enveloppe budgétaire est estimée à 2,3 milliards de DH dont 700 millions de DH la quotepart du conseil régional, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route 2022-2026, qui vise à réduire le taux de décrochage scolaire, à améliorer la qualité des apprentissages et à renforcer le soutien social.

Le Matin

  • L’accueil par le Roi Mohammed VI des joueurs accompagnés de leurs mères continue de susciter de vives émotions au Maroc et à l’international. Remettant, à leur tour, au Souverain des Souvenirs de leur participation à la Coupe du monde Qatar 2022, les joueurs Lui ont exprimé leur gratitude pour Son soutien tout au long de cette compétition mondiale. Titulaire d’une quatrième place à la Coupe du monde, l’équipe nationale de football a réalisé une performance historique qui restera à jamais dans les annales du ballon rond. Première nation africaine, arabe et musulmane à atteindre ce stade de la compétition, le Maroc a marqué de son empreinte cette compétition. Portée par des joueurs de haut niveau, un staff technique de classe mondiale et un public qui respire le football, l’équipe nationale a suscité un enthousiasme et une ferveur transcendant les frontières et continuant d’inspirer les amateurs du football dans le monde.
  • La Coordination Tijane de Dakar a organisé la 42è édition des « Journées culturelles islamiques », un événement annuel placé sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, et la présidence d’honneur du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall. Sous la présidence effective du Khalifa général Sereigne Babacar Sy Mohamed Mansour, représenté par l’ambassadeur Cheikh tidiane Sy, la cérémonie officielle de ce grand rassemblement religieux de trois jours a été marquée par la participation d’une importante délégation marocaine, composée de l’ambassadeur du Maroc au Sénégal, Hassan Naciri, de Mohammed Lekbir Attijani, Cheikh de la Zawiya Tijania de Fès, de Abdeslam Lazaar, membre du Haut conseil des oulémas du Royaume, de Abdellatif Beghdouri Achkari de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, ainsi que de plusieurs présidents des Conseils locaux des oulémas.
  • Fin de la lune de miel entre le gouvernement et l’Union marocaine du travail (UMT). La plus grande centrale syndicale du Maroc, longtemps conciliante avec l’Exécutif dirigé par Aziz Akhannouch, a saisi l’occasion de son conseil national, tenu samedi à Casablanca, pour critiquer les résultats du dialogue social. Pour Miloudi Moukharik, secrétaire général de la plus grande centrale syndicale au Maroc, le gouvernement n’a pas honoré les promesses exprimées lors de l’accord du 30 avril. Il a souligné que le gouvernement n’a pris aucune initiative pour augmenter les salaires, réduire les impôts ou améliorer le système des indemnités.

L’Économiste

  • Le laborieux dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les syndicats les plus représentatifs (UMT, UGTM et CDT) avait débouché, le 30 avril dernier, sur un accord portant sur plusieurs points. Certains, tels qu’une première hausse de 5% du salaire minimum le 1er septembre dernier avec effet rétroactif au 1er janvier 2020, ont déjà été mis en ceuvre. Mais beaucoup d’autres points sont largement en retard. Parmi ces derniers, figure la promulgation de la loi sur l’exercice du droit de grève. Or, le texte était prévu dans le cadre de ce même dialogue social pour le mois de janvier 2023 au plus tard. A moins d’une semaine de la fin de l’année, aucun projet de loi n’a vu le jour. Par conséquent, il ne pourra jamais être discuté entre les parties prenantes avant son introduction dans le circuit législatif. Certaines sources proches du dossier parlent de fin janvier 2023.
  • Le Maroc a gagné 10 places dans l’Indice mondial de l’innovation (Global Innovation Index-GII) de 2022. Le Royaume s’est particulièrement illustré dans la composante des actifs immatériels, avec son classement à la 23è place. Il est classé 9è selon l’indicateur relatif aux dépôts de designs par origine et PIB, 33è dans l’indicateur relatif aux dépôts des marques par origine et PIB, et 5l ème pour les demandes de brevet déposées au niveau international selon le traité de coopération en matière de brevets (PCT) par origine et PIB.
  • Faurecia, société du groupe Forvia, compte investir 150 millions de DH dans une nouvelle unité à Salé, en vue de consolider sa position dans l’écosystème automobile. Spécialisée dans la découpe, animation et production des coiffes textiles et cuir pour les sièges automobiles, cette unité permettra la création de 1.400 emplois directs à l’horizon 2028.

Libération

  • La mythique place de Jemaâ El Fna à Marrakech se prépare pour accueillir, le 29 décembre, le Méga Concert inédit « Stars in the Place 2022 », avec au menu des shows offerts par un aréopage d’artistes de renommée internationale. Organisé, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par Lamalif Group, ce Méga-concert international verra ainsi, la participation de « Dadju », « Nej », « Naps », « Rym », « Black M », « Linh », « Eva », Grini », et « Camélia Jordana… », ainsi que du cofondateur de « Stars in the Place », l’icône mondiale, Gims. « Ce Méga-Concert international honore le Maroc, comme terre d’ouverture, de paix, de tolérance, de dialogue, et de fraternité », expliquent les organisateurs dans un communiqué.
  • La valeur des exportations du secteur de phosphates et dérivés a atteint 100 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre dernier en hausse de 63%, au lieu de 47,8% un an plus tôt, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie et des Finances. « Ces exportations ont ainsi dépassé, pour la première fois, la barre des 100 MMDH », indique la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de novembre 2022, soulignant que cette performance fait suite au raffermissement des expéditions des dérivés de phosphates de 63,9% (après +52,8%) et de phosphate roche de 56,1%, (après +18%), particulièrement sous un effet prix.

Al Bayane

  • Intervenant lors d’une conférence-débat, placée sous le thème: «Quel avenir pour la gauche au Maroc?», le secrétaire général du parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a mis l’accent sur les conditions objectives permettant l’émergence d’un pôle de gauche, influent et capable de créer une dynamique au sein du champ politique national. Pour ce faire, le leader du Parti du Livre a appelé à une lecture positive de l’histoire, qui s’inscrit en faux contre toute approche égocentrique. L’objectif escompté consiste à en tirer les leçons qui s’imposent afin de s’orienter vers l’avenir, a indiqué Mohamed Nabil Benabdallah. Théoriquement, il ne serait point difficile de se mettre d’accord sur un socle commun d’un projet politique unifiant les forces de gauche, devant aboutir à l’Etat national démocratique, qui est toujours un slogan d’actualité, a-t-il martelé.
  • Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a mis en échec, vendredi, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une tentative de trafic international de drogue et procédé à la saisie de 25.000 comprimés d’ecstasy. La quantité de psychotropes saisie était en possession du chauffeur d’un camion de transport international immatriculé en Europe, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
  • Le groupe Barid Al-Maghrib vient d’émettre un timbre-poste sous le thème « Equipe Nationale du Maroc – Dima Maghrib », commémorant l’exploit historique du Maroc au Mondial de Qatar 2022. « L’exploit historique accompli par les Lions de l’Atlas à la Coupe du Monde Qatar 2022 est un moment de fierté pour toute la nation marocaine. Barid Al-Maghrib en tant qu’entreprise citoyenne s’associe à l’ensemble des marocains pour célébrer ce succès inédit à travers le lancement d’une émission spéciale de timbre-poste sous le thème (Equipe Nationale du Maroc – Dima Maghrib) », indique un communiqué du groupe Barid Al-Maghrib.

Al Massae

  • Selon une enquête menée par la Banque européenne d’investissement, 86% des Marocains pensent que le changement climatique aurait affecté leur vie quotidienne, tandis que 78% d’entre eux se disent favorables à donner la priorité aux énergies renouvelables. De même, 52 % des Marocains qui ont participé à l’enquête ont déclaré que le changement climatique et ses diverses répercussions, telles que la sécheresse, l’élévation du niveau de la mer et l’érosion des zones côtières, ont eu des répercussions négatives sur leurs sources de revenus.
  • Plus de 3 700 cadres marocains, dont des médecins et des ingénieurs, quittent chaque année le Maroc pour travailler dans d’autres pays. C’est ce qu’a révélé Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation. Intervenant lors d’une réunion organisée récemment à l’occasion de la célébration du 65e anniversaire de l’Université Mohammed V à Rabat, Miraoui a précisé qu’environ 700 médecins et entre 2 000 et 3 000 ingénieurs, en plus de 30 000 travailleurs dans le domaine du tourisme, émigrent chaque année pour diverses raisons. Il a estimé que cet exode est une perte humaine « inestimable ».

Al Alam

  • La Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme (DIDH) a dénoncé jeudi »le manque d’objectivité et d’impartialité » dans le rapport d’Amnesty international sur les incidents survenus le 24 juin dernier au point de passage entre Nador et Melilia. »Nous constatons encore une fois que l’ONG Amnesty international poursuit sa campagne hostile au Maroc à travers son rapport publié le 13 décembre courant au sujet des événements qui se sont produits le 24 juin dernier devant le point de passage entre Nador et Melilia. Un rapport partial qui n’est pas étayé par des preuves et qui manque de manière flagrante d’objectivité et d’impartialité, lesquels principes devraient être de rigueur dans le travail des organisations non gouvernementales actives dans le domaine des droits de l’Homme », relève la DIDH dans une mise au point.
  • L’actif net des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) s’est établi à plus de 530,35 milliards de dirhams (MMDH) au 16 décembre courant, en baisse de 10,55% en glissement annuel, indique l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). Selon les statistiques hebdomadaires de l’Autorité, arrêtées au 16 décembre, les OPCVM contractuels ont affiché la meilleure variation mensuelle (+53,82%), alors que les obligations court terme ont enregistré la plus forte baisse (-10,63%).

Al Ittihad Al Ichtiraki

  • Mû par une volonté sans faille et un engagement inébranlable de toutes ses composantes, le Maroc poursuit sa marche résolue de consécration de son intégrité territoriale, conforté en cela par le soutien international grandissant et sans équivoque aux droits historiques et légitimes du Royaume sur ses provinces du Sud. Dans sa démarche pour la défense de la justesse de la première cause nationale, qui puise sa quintessence dans la vision perspicace et avant-gardiste du Roi Mohammed VI, le Maroc s’appuie sur une action diplomatique proactive et agissante. Grâce à cette vision forgée dans la détermination et la conviction, le Maroc a vu ses acquis renforcés en cette année 2022 au sein de l’organisation des Nations Unies. Dans sa résolution 2654 adoptée en octobre dernier, le Conseil de sécurité a consacré d’une manière irréversible la prééminence, la crédibilité et le sérieux de l’initiative marocaine d’autonomie en tant que seule et unique solution à ce différend régional dans le cadre de la souveraineté et l’intégrité territoriale du Royaume.
  • Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a appelé le gouvernement mettre en oeuvre les contenus des discours royaux, dont le projet de la protection sociale, que le Parti de la Rose défend depuis des années, et qui a toujours occupé une place centrale dans son agenda politique, étant donné que la question sociale est l’un des fondements de la pensée socialiste démocratique. S’exprimant lors du 5e congrès national de la FDT, Lachgar a exhorté le gouvernement actuel à mettre en application toutes les décisions portées par le Projet de protection sociale, que sa formation considérait, à l’époque, comme une révolution douce qui permettrait aux Marocains de bénéficier de la protection sociale, de la couverture médicale universelle et d’allocations familiales. Il a en conséquence souligné la nécessité d’accélérer la mise en place du Registre social en tant que procédure de base accompagnant la mise en œuvre de ce gigantesque projet.

Al Ahdath Al Maghribia

  • La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a catégoriquement démenti les accusations mensongères parues dans un article publié par un site électronique et mettant en cause le comportement de l’international marocain Zakaria Aboukhlal, lors de sa participation avec la sélection nationale en phase finale de la Coupe du Monde (Qatar-2022). Dans un communiqué publié sur son site web, la FRMF a tenu à rappeler que Zakaria Aboukhlal a adopté, à l’instar de ses co-équipiers, un comportement exemplaire ayant conduit à signer des résultats honorables par le Onze national dans ce rendez-vous planétaire.
  • La charte Pan-Africaine pour la réduction des risques en santé a été lancée à l’occasion d’une conférence internationale organisée par l »African Global Health » (AGH), une organisation embrassant des objectifs de promotion de la santé en Afrique. Cette initiative intervient en droite ligne avec le grand succès de la première conférence africaine sur la réduction des risques en Santé, tenue à Marrakech, les 16, 17 et 18 novembre 2022, Sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI avec la participation de plus de 800 personnalités représentant 60 pays. Dans une déclaration à la presse, Dr Lamia Kandil, présidente de l’AGH au bureau logistique local a souligné que cette initiative vise à jeter les jalons d’une politique continentale commune se rapportant aux domaines de la santé et de la protection sociale dans le continent africain.

Assahra Al Maghribia

  • Le Maroc, président du G77+Chine, a activement et positivement contribué à trouver un compromis pour faire adopter le budget révisé 2023 de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) par consensus. Intervenant au nom du Groupe à la réunion spéciale du Conseil des gouverneurs, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc, Azzeddine Farhane, a salué l’engagement de l’AIEA dans un processus de consultation large, inclusif et constructif pour adopter le budget par consensus et assurer son appropriation par l’ensemble de ses membres. Tout en se joignant au consensus autour de l’adoption du budget révisé, Farhane s’est félicité du fait que la part actuellement élevée des coûts liés au personnel dans le budget ordinaire opérationnel total sera ramenée de 75% à 74% pour 2023, et que le 1% réduit sera utilisé pour la tomographie assistée par ordinateur (CT) et d’autres activités.
  • La Loi de Finances pour l’exercice 2023, telle qu’approuvée par les Chambres des Représentants et des Conseillers, a été publiée au Bulletin Officiel n° 7154 bis du 23 décembre 2022. Les orientations générales du Projet de Loi de Finances pour 2023 reposent sur quatre axes principaux, à savoir le renforcement des fondements de l’État social, la relance de l’économie nationale, la consécration de l’équité territoriale et le rétablissement des marges budgétaires pour assurer la pérennité des réformes.
- Advertisment -