dimanche 21 avril 2024

Trafic de voitures volées: démantèlement d'un vaste réseau en Europe et au Maroc

-

La Garde civile espagnole a annoncé, vendredi, le démantèlement de plusieurs réseaux de trafic de voitures qui avaient été volées en Espagne et vendues dans différents pays européens, en plus du Maroc.

Cette opération a été menée par la Garde civile, les polices allemande et polonaise, l’Office fédéral de police criminelle de l’Autriche et la Gendarmerie Royale du Maroc, en coordination avec Europol, fait savoir la même source dans un communiqué.

Elle a permis de récupérer 342 véhicules volés en Espagne et qui étaient immatriculés illégalement dans plusieurs pays, poursuit le communiqué, ajoutant que 24 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette opération en Espagne, en Allemagne et au Maroc.

70.000 voitures volées en Espagne auraient été introduites au Maroc

L’enquête couronnée par cette opération a démarré en 2016 suite à un examen minutieux des 70.000 cas de vols de voitures en Espagne et qui a permis de constater qu’une grande partie de ces véhicules ont été immatriculés dans des pays de l’Union européenne et au Maroc.

Grâce à la coordination d’Europol, la Garde civile a pu compter avec la collaboration de ces pays pour mener une opération sur le plan international destinée à démanteler les organisations criminelles impliquées dans ce trafic.

Avec 121 véhicules, le Maroc est le pays où il le plus grand nombre de voitures volés en Espagne étaient immatriculés, fait observer la même source, suivi de l’Allemagne (60) et de la France (50). Les voitures volées ont été immaculées dans 17 pays au total.

 

- Advertisment -