mercredi 24 avril 2024

Groupe A : La Russie bat l'Egypte (3-1) et fait un grand pas vers les huitièmes

-

Après sa victoire 5 à 0 contre l’Arabie Saoudite, la Russie a cette fois surclassé l’Egypte et Mohamed Salah (3-1). Avec deux succès en autant de matches, le pays hôte a fait un grand pas vers les huitièmes de finale de son Mondial. Inimaginable il y a encore quelques jours…

Le retour à la compétition de Mohamed Salah n’a pas ébranlé le moins du monde la flamme russe allumée dès le coup d’envoi du Mondial. Dans un stade de Saint-Pétersbourg enflammé, le pays hôte a validé face à l’Egypte (3-1) sa deuxième victoire en deux matches. Huit buts marqués, un seul encaissé : tout roule pour l’équipe du sélectionneur Stanislav Cherchesov à un souffle des huitièmes de finale. Pour espérer rester en vie lors de la 3e journée, les Pharaons doivent compter sur une victoire saoudienne face à l’Uruguay ce mercredi.

La Sbornaya n’en finit plus d’impressionner. En attendant d’affronter le gros morceau du groupe A, l’Uruguay de Luis Suarez et Edinson Cavani, la Russie a poursuivi son carton plein avec un succès éclatant. Cette fois, la victoire s’est construite en deux étapes. D’abord une première mi-temps jouée à un rythme intense où la défense égyptienne a exposé quelques signes de faiblesse sans craquer. Puis une seconde où un quart d’heure a suffi pour enfoncer définitivement le moral des nord-africains.

Au-delà du talent individuel d’Aleksandr Golovin ou Denis Cheryshev, ce début de compétition réussi doit beaucoup à l’attaquant Artem Dzyuba. L’attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg a longtemps couru ou sauté dans le vide en raison du manque de précision de ses partenaires. Et au retour des vestiaires, c’est en provoquant malgré lui le tacle de l’un de ses défenseurs attitrés Ahmed Fathy qu’il a causé malgré lui l’ouverture du score (1-0, 47e). Déjà le 5e but marqué contre son camp dans ce Mondial après 17 matches.

L’Egypte n’y arrive toujours pas

De quoi récompenser un début de match où les occasions avaient été rares. Justement, s’il n’avait pas été en réussite sur une tentative lointaine en première période (19e), Denis Cheryshev ne s’est pas manqué au moment de conclure (2-0, 59e) un centre en retrait de Mario Fernandes, le latéral russo-brésilien auteur d’une montée percutante. Dans la foulée, l’enchaînement de Dzyuba qui s’est débarrassé d’Ali Gabr avant d’assurer son plat du pied au ras du poteau a terminé d’appuyer sur les malheurs égyptiens (3-0, 62e).

Face aux Russes, la victoire a continué de fuir les Egyptiens (0 sur 6 dans l’histoire de leurs participations au Mondial). Trop impuissants dans un premier temps, l’équipe de l’Argentin Hector Cuper a mis du temps à se relever ensuite de la rafale de buts russe. Le penalty envoyé sous la barre par Mohamed Salah (3-1, 73e) a sanctionné le premier tir cadré des Pharaons. Il n’y en a pas eu d’autre par la suite. Son premier inscrit sur une scène mondiale qu’il quittera probablement lundi prochain contre l’Arabie Saoudite.

- Advertisment -