vendredi 3 février 2023

Le soutien direct aux familles nécessiteuses : Mode d’emploi

-

Le soutien direct aux familles en situation de précarité sera accordé sur la base des données du registre social unifié, a assuré, jeudi à Rabat, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Actuellement en expérimentation dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, le registre social unifié (RSU) permettra de fournir des données détaillées sur les catégories vulnérables ainsi que de recenser les populations démunies, a précisé M. Baitas en réponse aux questions posées par des journalistes au cours d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

Ainsi, les familles nécessiteuses qui bénéficieront du soutien direct seront identifiées, a-t-il indiqué.

Ce soutien direct, qui concerne 7 millions d’enfants en âge de scolarisation et 3 millions de familles sans enfants ou sans enfants scolarisés, sera adopté après la finalisation du RSU, a ajouté le ministre.

Concernant la possibilité de se passer du soutien de la Caisse de compensation, M. Baitas a affirmé que le gouvernement continue à faire recours au mécanisme de la Caisse de compensation dans laquelle il a injecté un total de 32 milliards de dirhams cette année, puisqu’il ne dispose pas à ce jour d’un registre social unifié permettant d’identifier les citoyens ayant besoin d’un soutien direct.

Il a, en outre, fait savoir que le gouvernement continuera à travailler avec ce mécanisme inscrit dans la loi de finances pour l’année 2023 et ce, jusqu’à la finalisation du RSU et l’identification des catégories les plus vulnérables auxquelles seront versées des indemnités et des subventions.

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, avait assuré, mardi à Rabat, que le gouvernement envisage de passer de la subvention du gaz butane à l’octroi des aides directes pour continuer à faire face à la hausse des cours mondiaux.

S’exprimant lors d’un point de presse sur la présentation du projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023, M. Lekjaa avait planché sur les moyens d’accorder les subventions aux populations ciblées et de distribuer des aides directes aux ménages les plus pauvres.

Afin de garantir l’efficacité des aides publiques, « nous devons alors passer de ces subventions à des aides directes via des transferts financiers directs, et c’est ce que prévoit le PLF-2023 », avait fait valoir le ministre.

« À partir de cette année, nous allons allouer 20 milliards de dirhams (MMDH) aux aides directes au profit des ménages vivant dans la précarité », avait-il soutenu, précisant que la subvention de gaz ne bénéficie pas grandement aux familles précaires qui n’utilisent pas plus d’une bonbonne de gaz par mois.

- Advertisment -