dimanche 26 mai 2024

Laâyoune: Des élus français expriment leur admiration pour la qualité des infrastructures

-

Une délégation d’élus français, en visite au Maroc, a exprimé, lundi à Laâyoune, son admiration pour la qualité des infrastructures et les potentialités dont regorge la région Laâyoune-Sakia El Hamra.

Dans des déclarations à M24, la chaine télévisée de l’info en continu de la MAP, les membres de la délégation se sont dits « impressionnés » par le niveau de développement socio-économique à Laâyoune et les chantiers lancés dans tous les domaines.

Dans ce sillage, le maire de Metz, François Grosdidier a salué la dynamique de développement socio-économique dans la capitale du Sahara marocain, notant que les infrastructures sont « très impressionnantes » par leurs qualités, qu’ils s’agissent d’infrastructures urbaines, culturelles, sportives, routières, socio-éducatives, environnementales ou économiques.

Grosdidier qui est également président de l’Eurométropole de Metz et vice-président de la région Grand-Est a souligné la nécessité de développer les relations séculaires entre la France et le Maroc, faisant remarquer que « la coopération bilatérale constitue un atout majeur non seulement pour les deux pays mais aussi pour les deux continents ».

près avoir mis en avant l’ancrage africain du Maroc, il a noté que le Royaume constitue un trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, estimant que dans un monde « tourmenté », le renforcement de la coopération interétatique s’impose en tant qu’un outil indispensable.

Par ailleurs, l’élu français a fait savoir que la convention-cadre de partenariat signée entre la municipalité de Metz et la commune de Laâyoune est de nature à créer de nouveaux espaces d’échanges sur les plans universitaire, culturel, social, économique et éducatif.

Concernant la question de l’intégrité territoriale du Royaume, M. Grosdidier a exprimé son soutien à la marocanité du Sahara et au plan d’autonomie présenté par le Royaume, mettant en avant la mise en œuvre du projet de la régionalisation avancée.

Pour sa part, le président de l’Agence d’attractivité de l’Eurométropole de Metz, Cédric Gouth a mis l’accent sur les relations politiques, économiques et culturelles avec le Maroc, un pays ami de la France, exprimant sa volonté d’établir des relations mutuellement bénéfiques avec la ville de Laâyoune dans tous les secteurs d’intérêt commun.

M.Gouth qui est également maire de Woippy a souligné que la convention signée entre les deux parties ouvre des perspectives prometteuses pour la consolidation des liens de partenariat, rappelant qu’elle vient s’ajouter aux conventions signées avec les villes d’Agadir et Dakhla.

Plutôt dans la journée, la délégation d’élus français a tenu une rencontre avec le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, au cours de laquelle l’accent a été mis sur le développement que connait la région dans différents domaines.

Dans ce sillage, M. Bekrate a noté que Laâyoune a réalisé un saut qualitatif en termes d’investissements publics et privés, mettant l’accent sur la dynamique que connaît la région dans la concrétisation des projets mis en œuvre par les institutions élues locales.

Par ailleurs, il a rappelé que les dernières échéances électorales ont abouti à l’élection des représentants légitimes de la population des provinces du Sud, relevant que le taux de participation estimé à 70% témoigne de l’implication des électeurs dans le processus politique pour gérer leurs propres affaires locales.

A cette occasion, une convention-cadre de partenariat a été signée entre la commune de Laâyoune et la municipalité de Metz visant à promouvoir et à faciliter les échanges entre les acteurs touristiques, culturels, scolaires, universitaires socio-économiques.

A noter que les membres de la délégation d’élus français se sont rendus aux chantiers d’envergure réalisés et ceux en cours et ont été informés de la qualité des infrastructures éducatives, sportives, culturelles et socio-économiques et de santé s’inscrivant dans le cadre du modèle de développement des provinces du Sud.

Ainsi, ils ont visité les locaux du club municipal féminin de Laâyoune, la médiathèque municipale et le port dédié à la valorisation du phosphate, ainsi que les projets relatifs à la construction de la Faculté de médecine, de la Cité des métiers et des compétences et du Centre hospitalier universitaire.

- Advertisment -