vendredi 12 avril 2024

Le Maroc accorde « une grande importance » à la question migratoire

-

Le Maroc accorde « une grande importance » à la question migratoire, tout en optant pour une politique fondée sur « la responsabilité et la solidarité », a souligné mardi le média italien « Inside Over ».

 

La politique migratoire marocaine, tournée vers l’avenir, vise à alléger l’impact de la pandémie sur les migrants et à faire preuve de résilience à long terme, prenant en compte leurs vulnérabilités, a indiqué le site d’information italien.

SM le Roi Mohammed VI a souligné dans Son rapport sur le suivi de l’opérationnalisation de l’Observatoire Africain des Migrations au Maroc, présenté par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, devant le 35è Sommet Ordinaire de l’Union africaine (UA), que « la gouvernance de la migration ne doit pas répondre à une gestion d’urgence, mais elle doit être appréhendée avec une approche de responsabilité et solidarité », rappelle le portail.

Le Souverain a également mis en avant le rôle important de la diaspora dans le développement socio-économique, notamment par le biais des transferts de fonds, a rapporté le journal en ligne, notant que malgré les répercussions de la pandémie, les migrants ont, en effet, continué à contribuer au développement de leur continent d’appartenance.

Citant le rapport Royal, le média a indiqué que contrairement aux pronostics qui prédisaient leur diminution de 20% du fait de la pandémie, les envois de fonds vers l’Afrique ont atteint 78,4 milliards de dollars en octobre 2020, constituant 11,7% des envois de fonds mondiaux, estimant, par ailleurs, que le Royaume gère la question migratoire d’une manière clairvoyante, cherchant à optimiser les éléments positifs et réduire les risques.

Ce rapport présenté à la 35ème session ordinaire des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine se propose d’établir le suivi de l’opérationnalisation effective de l’Observatoire Africain des Migrations. Il analyse, en outre, l’impact de la pandémie sur l’état des lieux de la migration en Afrique, décline les principaux enjeux liés à la pleine opérationnalisation de l’Observatoire Africain des Migration, et met la gouvernance migratoire en Afrique en perspective avec la relance post-Covid et la mise en œuvre du Pacte de Marrakech.

- Advertisment -