vendredi 21 juin 2024

L'Observatoire Africain des Migrations au Maroc, né de la Vision que SM le Roi a pour la migration en Afrique

-

L’Observatoire Africain des Migrations au Maroc est né de la Vision que SM le Roi Mohammed VI a pour la migration en Afrique, indique le Rapport de Sa Majesté le Roi, Leader sur la question de la Migration, sur le suivi de l’opérationnalisation de l’observatoire Africain des Migrations au Maroc, présenté dimanche devant le 35eme Sommet ordinaire de l’Union africaine qui se tient à Addis-Abeba.

Il s’agit de l’une des deux propositions phares contenues dans l’Agenda Africain sur la Migration que le Souverain avait présenté à l’occasion du 30ème Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine, en janvier 2018, souligne le rapport présenté par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, qui représente le Souverain à ce 35eme Sommet de l’UA.

«Notre proposition a fait son chemin institutionnel au sein de l’Union Africaine : Lors du 31ème Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine, tenu à Nouakchott, les 01 et 02 juillet 2018, l’Observatoire Africain des Migrations a été créé en tant que nouvel Organe de l’Union Africaine par la Décision 695 de la Conférence. La Conférence y a fait sienne la décision 771 du Conseil de Paix et de Sécurité, au cours de laquelle il a été convenu de la mise en place de l’Observatoire suite à Notre proposition. De même, la Décision 782 du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine, en date du 27 juin 2019 a demandé à la Commission de l’Union Africaine +d’accélérer la création de l’Observatoire des Migrations au Maroc+», souligne le Souverain dans ce rapport.

De son côté, le Royaume du Maroc n’a ménagé aucun effort pour créer les conditions nécessaires à l’opérationnalisation de l’Observatoire. Ainsi, en marge des travaux de la Conférence Intergouvernementale chargée d’adopter le Pacte Mondial pour des Migrations Sûres, Ordonnées et Régulières, le Gouvernement du Royaume du Maroc et l’Union Africaine ont signé, le 10 décembre 2018, à Marrakech, l’Accord de Siège portant sur l’établissement du siège de l’Observatoire Africain des Migrations.

L’Accord de Siège a fixé le cadre juridique sur la base duquel l’Observatoire s’établit et exerce ses fonctions et activités au Royaume du Maroc. Le Maroc a respecté l’ensemble des engagements contenus dans cet accord, en fournissant notamment les moyens nécessaires au démarrage effectif des activités de l’Observatoire Africain des Migrations.

Les Statuts de l’Observatoire ont été adoptés, lors du 33ème Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine, tenu du 09 au 11 février 2020.

Sur la base de ces fondements juridiques et dans le respect de ces décisions institutionnelles, le processus a culminé avec l’inauguration officielle de l’Observatoire Africain des Migrations à Rabat, le 18 décembre 2020, coïncidant symboliquement avec la Journée internationale des migrants.

« Cette inauguration est l’une des nombreuses matérialisations concrètes de Notre mandat en tant que Leader de l’Union Africaine sur la question migratoire. Elle revêt une triple dimension pour le Maroc, pour l’Afrique et pour la coopération entre le Maroc et l’Afrique », souligne le Souverain dans ce rapport.

Quelques années seulement après son retour à l’Union Africaine, le Maroc se réjouit d’abriter déjà une institution de l’Union Africaine, qui plus est, sur une thématique d’une extrême importance pour notre Continent Africain.

Comme nous l’avions dit lors du 28ème Sommet de l’Union Africaine « Dès que le Royaume siègera de manière effective, et qu’il pourra apporter sa contribution à l’agenda des activités, son action concourra à fédérer et à aller de l’avant ». C’est précisément ce à quoi Nous Nous employons par le biais de l’Observatoire, relève SM le Roi dans ce rapport.

- Advertisment -