dimanche 21 avril 2024

L'affaire Rayan s'invite au conseil de gouvernement, les sauveteurs s'approchent de l'enfant toujours bloqué

-

L’opération de sauvetage de Rayan, âgé de 5 ans, bloqué depuis presque 48 heures dans un trou d’eau d’un diamètre d’à peine plus de 45 centimètres, près de Chefchaouen, a été au menu du conseil de gouvernement de ce jeudi 3 février 2022.

Lors de son point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a indiqué que le gouvernement a discuté, ce jeudi matin, de l’affaire de sauvetage de Rayan, âgé de 5 ans, coincé depuis deux jours au fond «d’un trou d’eau», dans la commune rurale de Tamrout, dans les environs de Bab Berred, près de Chefchaouen.

Le porte-parole de l’exécutif a, tout d’abord, indiqué qu’après avoir été informé de cet incident, le gouvernement a fait preuve d’une grande mobilisation et qu’une importante opération a été déployée par les autorités locales, mobilisant ainsi plusieurs moyens humains et matériels, afin de sauver Rayan.

Il a également relevé que le gouvernement dispose des capacités et de l’expérience nécessaires pour intervenir. «Quand on a besoin de l’aide, on n’hésite pas à en demander, notamment lorsqu’il s’agit d’assurer la sécurité des citoyens», a-t-il ajouté.

Mustapha Baitas a, en outre, déclaré que les ministres de la Santé et de l’Intérieur, ainsi que le chef du gouvernement suivent de près les scénarios élaborés par les secouristes, précisant que l’opération s’avère, toutefois, périlleuse, notamment en raison de l’étroitesse et de la profondeur de ce trou, et des risques potentiels d’éboulements et de chutes de blocs.

Le ministre a ajouté que «les équipes de sauvetage travaillent dans des conditions difficiles, en raison de la nature du sol», indiquant que la présence de citoyens à proximité du lieu de l’accident entrave et rend difficile leur travail.

Un hélicoptère de la Gendarmerie royale et une ambulance médicalisée et équipée sont arrivés en renfort sur les lieux. Tout est prêt pour accueillir l’enfant et le soigner dans les meilleures conditions, a précisé Mustapha Baitas.

A noter que l’opération de sauvetage suit son cours, et à l’écriture de ces lignes, il ne restait plus que 9 mètres à creuser dans le tunnel qui permettra aux sauveteurs d’atteindre le petit garçon.

- Advertisment -