lundi 20 mai 2024

La marche de développement se poursuit sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI

-

La marche de développement dans toutes les régions du Royaume se poursuit sous le leadership visionnaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI avec le même esprit de la présentation du Manifeste de l’indépendance, a affirmé l’ambassadeur du Maroc en Jordanie, M. Khalid Naciri.

Dans un entretien au quotidien jordanien « Alanbat », le diplomate marocain a mis en avant la marche de construction et de développement en cours dans toutes les régions du Royaume sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, en particulier dans les Provinces du Sud qui connaissent des chantiers de développement et des victoires diplomatiques, avec l’ouverture de 24 consulats de pays arabes, africains et américains dans les villes de Laâyoune et Dakhla au Sahara marocain.

La présentation du Manifeste de l’indépendance représente un tournant dans l’épopée de la lutte nationale pour la liberté et l’indépendance, ainsi que l’accomplissement de la souveraineté sous l’égide de feu SM Mohammed V, a relevé M. Naciri.

Le diplomate marocain a, par ailleurs, souligné la solidité des relations maroco-jordaniennes, illustrée par la participation distinguée, en 1975, à la glorieuse Marche verte d’une délégation jordanienne composée de 41 éminentes personnalités, ajoutant que ces relations, qui constituent un modèle en matière de coordination des positions vis-à-vis des questions régionales, sont restées solides dans tous les domaines.

Le diplomate marocain a affirmé que le Maroc se réjouit de la position constante de la Jordanie en faveur de la question du Sahara marocain et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Abordant les relations commerciales entre les deux pays, M. Naciri a fait état de plus de 115 accords et mémorandums d’entente couvrant tous les domaines, mettant en avant le partenariat stratégique liant le Maroc et la Jordanie et qui comprend la réalisation de projets concrets, entre autres, dans les énergies renouvelable, l’agriculture et le tourisme, ainsi que l’échange d’expertises en matière de qualification professionnelle dans les spécialités liées aux secteurs du tourisme, de l’agroalimentaire, du bâtiment, des travaux publics et de la gestion des ressources.

Par ailleurs, le diplomate marocain a insisté sur la nécessité de renforcer les relations économiques, en tirant profit des opportunités d’investissements importantes entre les deux parties, notant que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a atteint 64 millions de dinars jordanies en 2020.

S’agissant de la question palestinienne, M. Naciri a mis en avant le rôle de premier plan joué par SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, et le Roi Abdallah II, Tuteur des Lieux Saints d’Al-Qods, à travers la recherche d’une solution juste et globale à la cause palestinienne.

La question palestinienne est, aux côtés de la question du Sahara marocain, à la tête des priorités de la politique extérieure du Royaume, a-t-il soutenu, relevant que les positions du Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, sont constantes et claires en faveur d’une résolution du conflit israélo-palestinien à travers la réalisation des aspirations du peuple palestinien à son État indépendant dans les frontière du 4 juin 1967, avec Al-Qods Est comme capitale.

Sous le leadership de SM le Roi, le Maroc poursuit ses efforts et ses contacts pour porter la question palestinienne au sein des différentes instances internationales et en trouver une solution juste, a ajouté M. Naciri, mettant en avant l’action du Royaume en faveur de la résistance du peuple palestinien à travers les aides humanitaires fournies dans un cadre bilatéral ou par le biais de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif.

 

- Advertisment -