mercredi 28 février 2024

Maroc : un appel pour faire cesser la tragédie syrienne

-

 

 

Lareleve.ma-MAP

 

  Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Eddine El Otmani a appelé, jeudi à New York, à une vision unifiée de la communauté internationale pour faire cesser la tragédie syrienne qui a fait des milliers de victimes innocentes et autant de réfugiés, préconisant quatre mesures visant à faire face à la détérioration de la situation humanitaire.

« Nous formons le vœu pour que cette réunion débouche sur une vision unifiée de la communauté internationale en vue de prêter assistance et soutien au peuple syrien et qu’elle marque le début de la cessation des violences qui ont fait des milliers de victimes innocentes et autant de réfugiés syriens », a dit le ministre qui s’exprimait devant le Conseil de sécurité, dans le cadre d’une réunion ministérielle centrée sur la situation humanitaire en Syrie.

Il a appelé la communauté internationale à se montrer « généreuse », à se mobiliser pour apporter une assistance humanitaire au peuple syrien et à se tenir à ses côtés en ce moment « douloureux de son histoire ».

Selon des données de l’ONU, plus de 3 millions de personnes sont victimes de la crise syrienne, dont 2,5 millions ont besoin d’assistance humanitaire urgente et plus d’un million de déplacés internes font face à une pauvreté absolue.

Le Maroc, a rappelé le ministre, a dépêché, à l’initiative de SM le Roi Mohammed VI, une aide humanitaire et logistique au profit des réfugiés syriens en Jordanie, consistant notamment en l’installation d’un hôpital médico-chirurgical de campagne que les Forces armées royales ont déployé dans le camp de Zaatari. L’hôpital fournit des services médicaux à des milliers de réfugiés syriens grâce à un staff composé de 75 cadres, médecins et infirmiers de toutes les spécialités, a-t-il dit.

Devant l’incapacité de la communauté internationale, notamment le CS de l’ONU, d’agir de manière unifiée et ferme, « la crise s’est transformée en un conflit armé avec usage d’armes lourdes et d’avions de combat ciblant des zones civiles, en plus d’enlèvements et d’exécutions extrajudiciaires avec tout ce que cela suppose comme violations flagrantes des droits de l’homme et du droit humanitaire international », a déploré M. El Otmani.

- Advertisment -