jeudi 20 juin 2024

Attentat à Damas : les rebelles visaient une réunion de militaires

-

 

 

 

Lareleve.ma-Agences

 

  Une explosion mercredi matin près de l’hôtel où sont logés les membres de la mission de l’ONU, au centre de Damas, la capitale syrienne, a fait trois blessés, indique un premier bilan de la télévision syrienne.

 

  La bombe, placée dans un parking situé derrière l’hôtel Dama Rose, a fait exploser un camion citerne, provoquant un important dégagement de fumée noire dans le ciel de la capitale. Aucun des observateurs de l’Onu n’a été blessé dans l’explosion, a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères, Faisal Mekdad.

 

  Les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL, composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes) ont revendiqué cette attaque, expliquant qu’elle visait une « réunion de militaires dans un bureau de l’état-major général où sont décidées les opérations du jour » dans la capitale.

 

  « L’opération de l’ASL contre un bureau de l’état-major général a été planifiée par des experts pour que deux explosions aient lieu à 08H05 (05H05 GMT mercredi) durant    la réunion d’officiers et sous-officiers de l’armée et des chabiha (miliciens pro-régime) où sont décidées les opérations du jour à Damas », a affirmé le commandant Maher al-Nouaïmi, chef du bureau de coordination du commandement de l’ASL en Syrie, cité par des sources médiatiques.

 

   Le 18 juillet, quatre hauts responsables de la sécurité, dont le beau-frère du président Bachar al-Assad, avaient été tués dans un attentat à Damas revendiqué par par l’Armée syrienne libre.

- Advertisment -