dimanche 23 juin 2024

Les leaders politiques et le compte Twitter

-

 

 

 

Lareleve.ma-Agences

 

  Deux tiers des leaders politiques de la planète disposent d’un compte twitter, selon une étude publiée cette semaine à Genève, par le cabinet international des relations publiques Burson-Marsteller.

 

  Intitulée « Twiplomacy », l’étude a été réalisée en juillet 2012 sur la base des comptes de 264 chefs d’Etat et de gouvernement et leurs institutions dans 125 pays du monde, sur la base plus de 30 critères.

 

  Selon l’étude 16 des dirigeants du G20 utilisent de façon active Twitter. Seuls les chefs d’Etat et de gouvernement en Chine, en Arabie saoudite, en Indonésie et en Italie n’ont à ce jour pas rejoint Twitter.

 

  15 pc (soit 39 sur 264) parmi les comptes analysés ne suivent aucun autre compte. Parmi ceux-ci figurent le Président russe Vladimir Poutine, le Président rwandais Paul Kagame, le Premier ministre singapourien Lee et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

 

  Selon l’étude, sur les 264 comptes de chefs d’Etat et de gouvernement, 90 n’ont jamais « retweeté » et 99 n’ont jamais envoyé de messages directs « à » .

 

  Avec 17.115.077 abonnés, Barack Obama est à la fois le pionnier et le dirigeant le plus suivi dans le monde. A l’extrême inverse, le Premier ministre ougandais Mbabazi et le Président rwandais Kagame semblent les dirigeants les plus impliqués dans les conversations sur Twitter avec respectivement 96 pc et 93 pc de réponses « à » sur l’ensemble de leurs Tweets.

 

  Les résultats de l’étude montrent aussi que le Président de l’Union Européenne, le Belge Herman van Rompuy (àeuHvR) est le dirigeant le plus connecté à ses homologues au monde via Twitter : il suit 11 autres dirigeants.

 

  L’étude montre que les dirigeants découvrent souvent Twitter pendant les campagnes électorales mais qu’une fois élus, leur activité a tendance à décroître, à l’instar des comptes du Président brésilien Dilma Rousseff (àDilmaBR) ou encore de François Hollande (àFHollande).

 

  L’étude révèle qu’en Amérique du Nord et du Sud, 80 pc des dirigeants sont actifs sur Twitter. Au total, les dirigeants tweetent dans 43 langues différentes. L’anglais est utilisé par 34 pc d’entre eux, suivi par l’espagnol (15 pc). Elle montre aussi que les dirigeants espagnols et latino-américains tweetent trois fois plus que leurs homologues anglais.

 

  Dans le hit-parade, c’est Obama qui casse la Barack sur Twitter. Il est le premier dirigeant à s’être inscrit sur Twitter (5 mars 2007), et arrive en 5ème position du classement mondial, juste derrière Britney Spears. Le deuxième chef d’état à avoir utilisé est le mexicain Enrique Peña Nieto avec son compte àEPN.

 

  Le président vénézuélien Hugo Chavez est le 2è dirigeant le plus populaire avec 3.152. 608 followers, suivi par la Maison Blanche.

 

  Matthias Lüfkens, Digital Practice Leader chez Burson-Marsteller pour la zone Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA) souligne que « cette étude illustre la prégnance de Twitter, dont les dirigeants ont bien compris la force de frappe dans la sphère communicationnelle. Néanmoins, pour devenir véritablement « conversationnel » , l’outil doit être davantage compris comme un moyen d’échange et de dialogue plutôt que d’information « top down », conception qui ne correspond plus aux attentes des consommateurs citoyens d’aujourd’hui, plus informés et exigeants que jamais vis-à-vis de leurs dirigeants. Il est de ce point de vue regrettable de constater que 37 pc des dirigeants n’ont jamais utilisé la fonction.   

- Advertisment -