mardi 27 février 2024

Revue de presse du mardi 17 juillet 2012

-

 

 

 

 

  L’essentiel de l’actualité nationale telle qu’elle a été relatée par les quotidiens marocains du mardi 17 juillet 2012:

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

 

-La BNPJ à Casablanca se rend jeudi prochain au siège du ministère de l’Economie et des Finances pour entamer son enquête avec les hauts responsables, les chefs de services et de directions concernant l’affaire des indemnités au sujet desquelles le ministre de la justice avait ordonné de diligenter une enquête. Des sources concordantes indiquent que l’ancien ministre des Finances, Salaheddine Mezouar et le Trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda vont être prochainement convoqués pour présenter leurs versions des faits, ajoutant que les éléments de la police judiciaire vont rencontrer également les ministres Nizar Baraka et Idriss Azami Al-Idrissi.

 

-Rabat accorde 48 heures à l’ambassadeur syrien pour quitter le territoire marocain. En réaction à la décision du Maroc de déclarer l’ambassadeur syrien persona non grata, le ministère syrien des affaires étrangères a convoqué hier lundi le chargé d’affaires à l’ambassade marocaine à Damas et lui a remis une note officielle considérant l’ambassadeur marocain à Damas persona non grata.

 

-OCE: Le rapport de la commission d’enquête parlementaire la semaine prochaine devant la Chambre des Conseillers. Selon des sources informées, le rapport examiné hier lundi au cours d’une réunion du bureau de la 2ème Chambre a fait état de nombreux dysfonctionnements financiers, avant de préciser que ledit rapport sera soumis pour examen en séance plénière avant la fin de l’actuelle session parlementaire. Ainsi, il n’est pas à écarter la possibilité que cela aura lieu la semaine prochaine.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Les distributeurs des bonbonnes de gaz accordent un sursis d’un mois au gouvernement pour la révision des prix. Ils ont ainsi décidé de suspendre toutes formes d’escalade qu’ils envisageaient de mener avec l’avènement du mois sacré de Ramadan pour éviter toute atteinte aux intérêts du citoyen marocain.

 

 

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-7ème congrès national du PJD: Abdelilah Benkirane conserve son équipe au sein du secrétariat général du parti et la liste des membres s’est élargie pour comprendre 33 membres dont 5 nouvelles figures. Quant à Jamaâ El Moaâtassim, Reda Benkhaldoune et Abdelaziz Aftati, ils ont perdu leurs sièges au sein du secrétariat général.

 

-Le Maroc expulse l’ambassadeur syrien à Rabat suite à la recrudescence des massacres atroces contre le peuple syrien. Pour le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, la décision du Maroc est en phase avec la dynamique à laquelle a adhéré le Royaume pour l’arrêt des violences et des massacres en Syrie, alors que le ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, Youssef Amrani, a indiqué que cette décision intervient faute d’avancée pour parvenir à un règlement politique de la crise syrienne.

 

-Le sort des officiers et marins de la COMANAV-COMARIT compromis suite à l’échec de toutes les tentatives visant le sauvetage de la compagnie maritime et la récupération des ferries saisis.

 

ATTAJDID

 

-Khalid Mechaâl, chef du bureau politique du Hamas tient une série de rencontres, hier lundi, avec des leaders de plusieurs partis politiques marocains et souligne que le Hamas est soucieux de renforcer ses rapports avec toutes les forces vives.

 

-Le Maroc décide d’expulser l’ambassadeur syrien à Rabat et lui demande de quitter le Royaume: le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani souligne que la décision est intervenue après que le Maroc ait constaté l’échec de la mission du médiateur international pour la Syrie, Kofi Annan, surtout que le Maroc est représenté par 20 observateurs militaires au sein de la Mission de supervision des Nations Unies en Syrie (MISNUS).

 

BAYANE AL YAOUM

 

-Rabat expulse l’ambassadeur de Bachar El Assad et souligne que la situation actuelle en Syrie ne peut perdurer. Tajeddine El Houssaini, professeur des relations internationales a qualifié de « tardive » cette décision étant donné que le Maroc était l’un des premiers pays à adhérer à toutes les résolutions et initiatives arabes et internationales pour désamorcer la crise en Syrie.

 

-Le Forum marocain pour la vérité et l’équité réitère son refus du projet de loi relatif aux garanties accordées aux militaires. Pour le Forum, ce texte est en parfaite contradiction avec la majorité des nouvelles dispositions de la Constitution, notamment la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes.

 

AL MOUNAATAF

 

-La Ligue marocaine pour la citoyenneté et les droits de l’Homme appelle à mettre fin à l’occupation par l’Espagne des territoires marocains: Elle a dénoncé la décision du gouvernement espagnol d’accorder la plus haute distinction militaire au 14ème Régiment des chasseurs d’Alcantara pour leur rôle « héroïque » dans la bataille d’Anoual, ce qui constitue une sorte de « glorification » de l’occupation espagnole et de l’oppression qu’elle a exercé durant des années à l’encontre des Marocains.

 

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Candidat officiel au poste de secrétaire général de l’Istiqlal, Abdelouahed El Fassi sort de son silence et fustige son adversaire : « Chabat est de mauvaise foi et n’a pas tenu parole ». Dans un entretien exclusif accordé au journal, Abdelouahed El Fassi souligne qu' »il faut sauver le parti d’une tentative de le phagocyter dans le but d’en faire un corps sans âme », précisant que « les personnes qui ressassent cette histoire de famille souffrent de complexe d’infériorité ».

 

L’ECONOMISTE

 

-Habitat à risque à Casablanca : 700 maisons à démolir d’urgence! Après le dernier effondrement qui a eu lieu le 9 juin à Casablanca, le dossier des constructions menaçant ruine s’accélère. C’est aujourd’hui que les premiers résultats des commissions en charge du recensement devraient être présentés devant les élus casablancais. L’examen de la problématique a abouti à un premier recensement. Un rapport de l’Inspection régionale de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville fait état de 700 constructions à détruire et de 1800 ménages à expulser d’urgence. Cela touche les préfectures d’arrondissements de Casa-Anfa, notamment l’ancienne médina (avec 524 constructions et 1500 ménages) et d’El Fida-Mers Sultan (avec 176 constructions et 300 ménages).

 

LIBERATION

 

-Rapport 2010 de la Cour des comptes : Offices, établissements publics et collectivités territoriales ont droit de cité. Le rapport de la Cour des comptes 2010 vient d’être publié. Et comme à l’accoutumée, il épingle suite à 120 missions de contrô le réalisées durant l’année 2010 plusieurs offices, entreprises et établissements publics et collectivités territoriales à propos d’insuffisances qui entravent encore le système de gouvernance des finances publiques. Pire, ces dysfonctionnements au niveau de la bonne gouvernance, selon le même rapport, risquent d’entraver les efforts consentis par le Maroc pour consolider les bases d’une gestion budgétaire saine, soutenable et moderne.

 

-La Guardia civil veut renforcer ses dispositifs: Sebta et Melillia donnent des soucis à l’Espagne. Après le pavé que le ministre espagnol de l’Intérieur a jeté dans la mare lundi dernier, c’est au tour de la Guardia civil de faire monter la tension d’un cran. Prenant prétexte des récents assauts d’immigrés clandestins, cette force de police a exigé davantage d’effectifs et de moyens pour les deux présides occupés par l’Espagne, à savoir Sebta et Melillia.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Septième congrès: Le PJD opte pour la continuité. Le PJD a choisi la continuité en plébiscitant les mêmes responsables à la tête de ses instances décisionnelles. Ainsi, sans grande surprise, Benkirane a pu garder son poste de chef de file du parti de la lampe même si un léger doute planait avant l’annonce des résultats. Il faut dire que contrairement à d’autres partis politiques, les ténors de la formation n’interviennent pas dans l’orientation des congressistes. C’est le nouveau conseil national qui a désigné quatre candidats capables de détenir les commandes du parti : Abdelilah Benkirane, Saad-Eddine El Othmani, Abdelaziz Rebbah et Mustapha Ramid. Ces deux derniers ont préféré se retirer pour soutenir Benkirane. Ce qui dénote de la grande confiance des militants en leur chef de file en ce contexte particulier pour la formation de la lampe.

 

AL BAYANE

 

-Suite à la recrudescence des massacres atroces en Syrie: L’ambassadeur de Damas à Rabat déclaré persona non grata et appelé à quitter le Maroc. Le Royaume qui suit avec intérêt et profonde préoccupation la violence que subit le peuple syrien frère depuis plus d’un an et qui a fait plus de 20.000 morts et le double de blessés en plus de milliers de réfugiés, rejoint ainsi la position des monarchies des pays du Golfe qui ont expulsé les ambassadeurs syriens en poste sur leur territoire.

- Advertisment -