jeudi 18 avril 2024

Bain de sang à Homs

-

 

 

 

lareleve.ma avec agences

 

   Plusieurs dizaines de civils ont été tués ce matin par des tirs des forces de sécurité à Homs cible d’un assaut sans précédent depuis cinq jours, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Des miliciens du régime ont en outre tué trois familles entières dans la nuit, a précisé l’OSDH, établissant le bilan total à 50 morts.

 

   « Depuis l’aube les bombardements ont été extrêmement intenses et ils utilisent des roquettes et des (obus de) mortier », a indiqué Omar Chaker, un militant de Homs joint depuis Beyrouth sur un téléphone satellitaire. Selon lui, les bombardements, apparemment destinés à préparer le terrain à un assaut terrestre, visent surtout le quartier de Baba Amr, où certaines zones sont entièrement rasées.

 

 

   L’OSDH a fait état de plusieurs centaines de morts ces derniers jours à Homs où les forces du régime ont lancé une violente offensive dans la nuit de vendredi à samedi visant à réprimer la contestation.Selon des militants, des chars de l’armée syrienne ont également pris d’assaut la localité de Tsil dans la région de Deraa (sud), « au milieu de tirs intenses à la mitrailleuse lourde ». « Un officier et 17 soldats ont fait défection » dans cette localité proche de la frontière jordanienne, selon l’OSDH.

 

 

De même à Idleb (nord ouest), des chars sont entrés dans la ville d’Ariha au milieu de tirs aux mitrailleuses tuant un civil et blessant quatre autres.

- Advertisment -