jeudi 25 avril 2024

Une émission religieuse suspendue pour avoir taxé les malades du cancer de prostituées

-

Pendant deux semaines, l’émission «Din wa Dounia» de la radio Chada FM sera suspendue, sur décision du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA).

Datée du 8 mars, celle-ci indique que l’émission diffusée le 19 janvier 2018 a «enfreint les dispositions légales et réglementaires en vigueur, notamment celles relatives à la dignité de la femme».

En effet, questionné par une auditrice, le fqih Abderrahmane Essekach a expliqué que «les femmes les plus exposées à développer des cancers sont celle qui s’adonnent à la prostitution et à l’adultère», arguant même que l’idée est scientifiquement prouvée, sans pour autant développer ces explications-là.

Chada FM devra ainsi diffuser, durant les deux semaines de la période de sanction et à l’heure de l’émission, la lecture d’un texte sur les motifs de cette sanction. Le CSCA, pour sa part, indique avoir envoyé préalablement une demande d’explication à la radio.

Aussi, le Conseil reproche à la radio son manquement à «la dignité de la femme, aux obligations visant à lutter contre la stigmatisation des malades et à la présentation d’informations et de données vraies et crédibles en mentionnant les sources, et ce, sans l’intervention, à aucun moment, de l’animatrice de l’émission pour exprimer ses réserves envers les propos tenus par l’invité, tel que requis par l’exigence de maîtrise d’antenne».

- Advertisment -