dimanche 21 avril 2024

Felipe González défend l'intégrité territoriale du Maroc

-

« Youssoufi est un homme accompli qui n’a cessé de lutter pour l’indépendance de son pays, pour sa souveraineté et pour son intégrité territoriale ». C’est ainsi que s’est exprimé Felipe González, ancien président du gouvernement espagnol (1982-1996), hier jeudi 8 mars, au Théâtre national Mohammed V à Rabat, lors de la cérémonie d’hommage rendue à l’ancien résistant, opposant et premier ministre marocain Abderrahmane Youssoufi.

L’occasion n’était autre que la parution des mémoires de l’ancien premier secrétaire de l’USFP. La phrase (intégrité territoriale) a été répétée deux fois par l’ancien chef de l’Exécutif espagnol. De quoi faire taire bien des voix.

Relayant l’information, l’agence officielle espagnole ne s’y est pas trompée. « En évoquant l’intégrité territoriale du Maroc, González affiche clairement son soutien à la marocanité du Sahara ».

 La même position avait été exprimée auparavant par un autre ancien président du gouvernement espagnol, en l’occurrence José Luis Rodríguez Zapatero, ainsi que l’ex-ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Ángel Moratinos.

 

 

 

- Advertisment -