dimanche 21 avril 2024

L’Egypte affirme la position américaine concernant le statut de Jérusalem

-

Une enquête divulguée par le quotidien new-yorkais « New York Times » démontre qu’un agent des services secrets égyptiens incite des présentateurs égyptiens à soutenir la décision de Trump de faire de Jérusalem la capitale d’Israël.

Dans son enquête publiée le 6 novembre, le journaliste du quotidien new-yorkais «New York Times» David Kirkpatrick affirme que les leaders égyptiens ont accepté la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Le New York Times a eu accès à quatre enregistrements téléphoniques, rapportant des conversations entre un agent des services de renseignement égyptien, identifié comme le capitaine Ashraf al-Kholi, et quatre présentateurs de talk-shows influents en Égypte. Ces enregistrements débutent ainsi : « Comme tous nos frères arabes, l’Égypte a officiellement condamné la décision. Mais un conflit avec Israël n’est pas dans l’intérêt national égyptien. »

Ces quatre conversations ont été fournies au journaliste David Kirkpatrick par un intermédiaire qui soutient la cause palestinienne, mais qui est opposé au président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. L’origine des enregistrements n’a pas pu être déterminée jusqu’à maintenant.

Il est important de noter que l’un des quatre interlocuteurs contactés, le présentateur Azmi Megahed, a confirmé auprès du New York Times l’authenticité de la bande audio.

Le message du capitaine Kholi est semblable, dans toutes les conversations aux animateurs: « Il dit aux présentateurs non pas de condamner la décision [américaine], mais de persuader leurs téléspectateurs de l’accepter », affirme le journaliste qui a révélé l’enquête.

Selon le quotidien américain, le capitaine Kholi justifie sa décision en affirmant que les Palestiniens devraient se contenter de la triste ville de Cisjordanie, qui abrite actuellement l’Autorité palestinienne, Ramallah. « En quoi Jérusalem est-elle vraiment différente de Ramallah ? », a lancé le capitaine Kholi aux animateurs télé. « Ce qui compte, c’est de mettre fin aux souffrances du peuple palestinien », a-t-il ajouté, toujours d’après le journal.

Toujours d’après les enregistrements, Azmi Megahed semble partager le même point de vue que l’agent des services secrets égyptiens. « Nous sommes amis avec Ashraf et nous parlons régulièrement tous les deux, a-t-il confirmé auprès du NYT. « Une autre intifada serait néfaste. Je n’ai aucun problème à affirmer tout ce que j’ai dit sur cette bande audio en public. » 

- Advertisment -