vendredi 21 juin 2024

Addis-Abeba: Le rôle clé du Maroc pour la paix et la stabilité en Afrique mis en exergue

-

Le rôle clé du Royaume du Maroc pour la paix et la stabilité en Afrique, a été mis en exergue, mercredi à Addis-Abeba, devant la 16eme Réunion ministérielle ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) sur la Défense, la sûreté et la sécurité de l’Union africaine (UA).

L’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui conduit la délégation marocaine à cette 16eme session ordinaire du CTS sur la Défense, la sûreté et la sécurité de l’UA, a souligné que la coopération militaire entre le Maroc et les pays africains s’inscrit dans la vision solidaire et traditionnelle du Royaume, sous la conduite éclairée de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales. Elle a pour but de prévenir les conflits et maintenir la paix et la stabilité dans le continent africain, a réaffirmé M. Arrouchi.

Cette coopération représente un outil efficace pour la mise en œuvre de la feuille de route africaine visant à faire taire les armes à travers le renforcement des capacités des armées africaines et l’amélioration de leur interopérabilité, a réitéré le diplomate marocain.

Cadrée par plusieurs Accords-Cadres et Arrangements Techniques conclus entre le Maroc et ses partenaires africains, cette coopération couvre plusieurs domaines, à savoir la formation et l’entraînement, le soutien technique et logistique, l’échange d’expertise, l’assistance humanitaire et la participation aux Opérations de Maintien à la Paix, a précisé M. Arrouchi.

Sur ce dernier registre, le Royaume du Maroc consent des efforts considérables à travers le déploiement de ses casques bleus dans le cadre des missions des Nations Unies en Afrique et le détachement du personnel à la base logistique de l’UA à Douala, a affirmé le diplomate marocain, ajoutant que grâce à ces contributions, le Royaume du Maroc se positionne au 9ème rang parmi les pays contributeurs de troupes de l’ONU. De plus, la création, récemment, d’un Centre d’Excellence des Opérations de Maintien de la Paix au Maroc, pourrait être mise à profit dans la formation des personnels africains dans ce domaine, a-t-il relevé.

Et partant de là, le Royaume a acquis, au même titre que certains pays africains, une expérience et une expertise inestimables dans le domaine des opérations de Paix grâce à ses engagements qui remontent à 1960, et qui pourraient être mises à profit dans le cadre du processus de réflexion sur la re-conceptualisation des OSP en générale et de la FAA en particulier. A ce titre, des délégations, dont celle du Royaume, ont mis l’accent, lors des réunions des experts et des chefs d’Etat-Major, sur l’importance d’adopter une démarche inclusive et équitable, qui permettrait ultimement de ne pas priver le continent d’aucune de ses potentialités en faveur du soutien de la Paix et de la Stabilité de l’Afrique, a affirmé M. Arrouchi.

Par ailleurs, sur le plan humanitaire, la contribution du Royaume est également déterminante. En effet, plusieurs Hôpitaux Médico-chirurgicaux de Campagne (HMCC) ont été déployés en Afrique ayant assuré plus de 600.000 prestations médicales.

Dans le sillage de l’entraînement militaire, les Forces Armées Royales marocaines prennent activement part, aux côtés de leurs homologues Africaines, aux exercices et manœuvres conjoints, dont l’exercice multinational African-Lion organisé annuellement au Royaume avec la participation d’unités ou observateurs du continent. Ces activités conjointes favorisent l’échange d’expertise et optimisent les capacités opérationnelles des Forces Armées de nos pays respectifs, a mis en avant le diplomate marocain.

En ce qui concerne la formation militaire, plus 24.000 stagiaires africains ont suivi jusqu’à présent des stages au sein des établissements des FAR. A cela s’ajoute les équipes mobiles des FAR mobilisées pour dispenser des formations spécifiques au niveau des pays partenaires, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, la coopération dans le domaine de la formation se consolide davantage à travers les partenariats établis entre les établissements de formation des FAR et les écoles militaires de certains pays africains. Dans ce même élan, les FAR ont organisé en mai de cette année la 1ère édition du Forum des Directeurs des Ecoles de Guerre africaines, ouvert à tous les pays africains disposant d’une Ecole de Guerre, dont l’édition prochaine est prévue au Maroc en 2025. Ainsi la coopération dans le domaine de la formation militaire renforce l’interopérabilité de nos forces en termes des tactiques, techniques et procédures et améliorent leur capacité d’agir conjointement dans le cadre des Opérations de Soutien à la Paix (OSP) ou des actions humanitaires, a réaffirmé le diplomate marocain.

S’inscrivant dans le cadre de la sauvegarde de la paix et de la sécurité des Etats Africains et guidée par la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, la contribution du Royaume du Maroc aux différentes initiatives et Opérations de Soutien à la Paix, confirme encore davantage son attachement à la défense des valeurs universelles de paix et de sécurité à travers le monde, en général, et sur notre continent, en particulier, réaffirme sa totale adhésion au respect de la légalité et du droit internationaux et réitère son entière disposition à accompagner les pays africains frères demandeurs, dans le cadre d’une coopération sud-sud solidaire, à même de nous amener tous à relever les défis sécuritaires qui guettent l’Afrique et ses citoyens.

- Advertisment -