vendredi 21 juin 2024

Commission mixte russo-marocaine de la pêche: une nouvelle ère de coopération

-

La quatrième session de la Commission mixte russo-marocaine de la pêche s’est tenue à Rabat. Les deux parties ont discuté des résultats de la coopération dans le secteur jusqu’à présent.

Selon des sources russes, la délégation russe est dirigée par Ilya Shestakov, chef de l’Agence fédérale de pêche, Rosrybolovstvo. De son côté, la délégation marocaine est  conduite par Zakia Driouch, Secrétaire générale du département des pêches maritimes du ministère de l’Agriculture.

La quatrième session de la Commission mixte russo-marocaine de la pêche n’est pas seulement une rencontre technique sur des quotas et des technologies. Elle symbolise une nouvelle ère de coopération entre le Maroc et la Russie, une ère où les relations économiques et politiques se tissent avec une ambition commune de prospérité et de stabilité. Dans un monde incertain, cette alliance stratégique pourrait bien servir de modèle à suivre pour d’autres nations cherchant à naviguer les eaux tumultueuses de la géopolitique contemporaine.

Le patron de l’agence russe a noté que la coopération entre la Russie et le Maroc dans le secteur de la pêche demeure stratégique, rappelant que cette année marque le 46e anniversaire du premier accord, signé entre Rabat et Moscou en 1978.

Au cours de cette période, la flotte de pêche russe a opéré avec succès dans la zone de pêche atlantique du Maroc. Chaque année, des scientifiques russes mènent des expéditions scientifiques. En parallèle, la Russie veille à former des cadres marocains en réservant des quotas aux étudiants pour étudier dans les instituts halieutiques russes.

« Parallèlement, le renforcement des relations mutuellement bénéfiques entre nos deux pays figure parmi les priorités de Rosrybolovstvo », a souligné le responsable russe dans une déclaration relayée par des médias russes.

Au-delà des aspects économiques, cette collaboration renforce également les liens politiques entre Rabat et Moscou. Dans un contexte mondial marqué par des tensions géopolitiques, le Maroc cherche à diversifier ses partenariats stratégiques. La Russie, quant à elle, voit dans le Maroc un allié stable et un portail vers l’Afrique et le monde arabe. Cette session de la Commission mixte a donc par ailleurs été l’occasion de discussions sur des sujets plus larges, allant de la sécurité régionale à la coopération énergétique.

Le renforcement de la coopération russo-marocaine dans le domaine de la pêche pourrait bien n’être que la première étape d’un partenariat plus large. Des discussions sont déjà en cours pour étendre cette collaboration à d’autres secteurs économiques, tels que l’agriculture, l’énergie et le tourisme. Le succès de cette quatrième session pourrait ainsi servir de modèle pour d’autres initiatives bilatérales, illustrant la volonté des deux pays de construire une relation durable et mutuellement bénéfique.

La quatrième session de la Commission mixte russo-marocaine de la pêche, marque un jalon significatif dans les relations politico-économiques entre le Maroc et la Russie. En cette période où la géopolitique mondiale subit des transformations profondes, cet événement s’inscrit comme un symbole d’une coopération bilatérale renforcée et diversifiée.

Profitant de cette occasion, Ilya Shestakov a invité Zakia Driouch à participer au Forum mondial de la pêche, qui se tiendra du 17 au 19 septembre prochain à Saint-Pétersbourg, renforçant ainsi les liens entre les deux nations dans le secteur halieutique.

- Advertisment -