lundi 24 juin 2024

Revue de presse quotidienne de ce lundi 27 mai 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 27 mai 2024:

Les Inspirations éco

Au Maroc, un vent de modernisation souffle sur la profession de comptable agréé. Le gouvernement vient d’adopter le décret n°2.23.150 approuvant un nouveau Code de déontologie qui régit désormais l’exercice de ce métier. Cette réforme marque une étape cruciale pour garantir l’intégrité, la transparence et la crédibilité de la profession. Ancré dans la loi n°127.12 de 2015 relative à l’organisation de la profession, ce code définit un cadre réglementaire exhaustif. Il pose des principes clairs en matière d’éthique, de compétence, d’indépendance et de responsabilité pour les comptables agréés. Tout d’abord, le texte réaffirme les devoirs fondamentaux qui incombent à ces professionnels : intégrité, objectivité, compétence, diligence, confidentialité et respect des lois. Une obligation de formation continue est également instaurée pour maintenir un haut niveau d’expertise. Le code encadre ensuite strictement les relations avec les clients.

L’Opinion

Le Maroc a enregistré une importation massive de 554 tonnes de viande bovine brésilienne au cours des quatre premiers mois de 2024, selon les dernières données de l’Association brésilienne des exportateurs de viande bovine (ABIEC). Cette augmentation notable reflète une demande en plein essor pour la viande brésilienne sur le marché marocain. En détail, le Brésil a exporté environ 107 tonnes de viande bovine vers le Maroc en avril dernier, une légère diminution par rapport aux 115 tonnes exportées en mars. Les mois précédents ont vu des importations de 114 tonnes en février et de 218 tonnes en janvier. Cette progression illustre une augmentation globale des échanges commerciaux entre les deux pays dans le secteur de la viande.

Le Matin

Fort d’une expérience de 25 ans dans l’industrie aéronautique, le Royaume a tous les atouts pour attirer de nouvelles activités à l’instar de l’industrie de la défense et les équipements technologiques médicaux. Dans un entretien accordé au journal, Hamid Benbrahim El Andaloussi président fondateur de l’Institut des métiers de l’aéronautique et acteur majeur dans le secteur aéronautique, a affirmé que la montée en compétence du Royaume dans le secteur aéronautique et son potentiel en termes de talents lui permettra de se positionner sur des activités beaucoup plus complexes technologiquement comme les réacteurs d’avions. Le Royaume, qui accueille un nouvel investisseur américain (Pratt & Whitney) spécialisé dans les équipements pour réacteurs civils et militaires, acte ainsi son entrée dans une nouvelle ère industrielle dans l’aéronautique et grimpe davantage dans le haut de la pyramide de cette industrie de pointe.

L’Economiste

Le Maroc observe avec intérêt les opportunités offertes par le secteur des e-carburants. Il dispose des atouts lui permettant de relever ce défi comme notamment les énergies renouvelables et l’hydrogène vert, utilisés dans la production des e-carburants. L’échange d’expériences d’autres pays sur les avancées réalisées dans ce secteur sera certainement d’une grande utilité pour les décideurs et les opérateurs marocains. C’était l’objet de la conférence internationale organisée, vendredi dernier, à Salé, par le Cluster Green H2 sur les e-fuels. Avec la participation de plus de 250 acteurs de l’hydrogène vert. Intervenant à cette occasion, Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, a plaidé pour la mise en place d’un écosystème intégré et agile pour favoriser le développement des e-carburants au Maroc. Elle a souligné à ce titre l’importance d’instaurer un environnement propice incluant notamment “la R&D, l’innovation, les infrastructures et le capital humain nécessaire”.

- Advertisment -