vendredi 21 juin 2024

En exécution des Très Hautes Instructions Royales, Loudiyi s’entretient avec Celeste Wallander

-

En exécution des Très Hautes Instructions Royales relatives à la tenue de la 13e Réunion du Comité consultatif de Défense (DCC), le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, a reçu, lundi au siège de cette Administration, Celeste Wallander, secrétaire adjointe à la Défense pour les affaires sécuritaires internationales, en visite de travail au Royaume, à la tête d’une importante délégation militaire américaine.

Au début des discussions, les deux responsables ont exprimé leur satisfaction quant à l’excellence et la durabilité des liens privilégiés et du partenariat stratégique qui unissent les États-Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc, indique un communiqué de l’Administration de la Défense nationale.

Ils ont également souligné que, compte tenu du bilan positif de cette coopération militaire, jugée dense et diversifiée, la tenue régulière de ce comité aura certainement des impacts positifs sur le renforcement de la modernisation des Forces Armées Royales et l’interopérabilité des forces des deux pays.

La responsable américaine a saisi cette opportunité pour saluer l’engagement du Royaume, en tant qu’acteur important de paix et de stabilité, face aux différents défis et enjeux marquant la sécurité régionale et sa détermination, sous la direction clairvoyante de Sa Majesté le Roi, que Dieu Le glorifie, pour la conduite des stratégies de réformes et le rayonnement du Royaume sur les plans régional et international, souligne la même source.

À cet égard, M. Loudiyi a mis en relief l’Initiative Royale visant à transformer la façade atlantique de l’Afrique en un pôle d’intégration économique, un espace de paix, de stabilité et de prospérité partagée, incluant tous les pays de la bande atlantique du continent et les pays enclavés du Sahel.

Au terme de cet entretien, les deux parties ont exprimé leur volonté d’affermir davantage la coopération militaire bilatérale et d’explorer de nouvelles opportunités de collaboration, notamment dans le domaine de la formation, de l’utilisation du spatial pour les besoins de la Défense nationale et du développement durable, de la cyberdéfense et de l’industrie de défense.

- Advertisment -