lundi 24 juin 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de vendredi 17 mai 2024:

Le Matin

Saisissant l’occasion de la 29e édition du Salon international de l’édition et du livre à Rabat, l’Instance nationale de lutte contre la corruption a fait deux annonces majeures : le lancement d’un portail web, mais aussi et surtout sa plateforme numérique dédiée à la réception des plaintes, dénonciations et informations relatives aux actes de corruption. Développée en partenariat avec l’Agence de développement du digital, cette plateforme se veut un nouvel instrument au service de la lutte contre la corruption puisqu’elle garantit confidentialité, traçabilité et suivi des dossiers.

Le groupe marocain Cosumar se positionne parmi les principaux candidats pour développer un ambitieux projet agro-industriel de production de sucre en Mauritanie. Estimé à environ 350 millions de dollars, cet investissement stratégique viendra répondre à la demande croissante de sucre en Mauritanie, qui est considérée comme le premier consommateur africain de ce produit. Quatre sociétés sont en lice pour décrocher ce grand projet intégré qui sera développé selon un contrat de partenariat public-privé.

Le Maroc dispose de tous les atouts pour accueillir un troisième métier mondial : celui des batteries pour véhicules électriques. Avantages géographiques, politiques et économiques, gisements de ressources naturelles adéquats, positionnement énergétique clair orienté vers le solaire et l’éolien, une industrie chimique mature, un accompagnement de l’État et un soutien du secteur privé. Ces cartes gagnantes dont dispose le Royaume étaient au centre des débats lors de la première journée du Forum international de la chimie 2024, organisé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sur le thème «Le Maroc, futur hub mondial de la chimie : l’industrie des batteries à hautes performances».

L’Economiste

Augmentation du prix du blé tendre sur le marché local. Elle est de l’ordre de 20 à 30 DH le quintal de blé importé, précise le président de la Fédération nationale des négociants en céréales et légumineuses (FNCL), Omar Yacoubi, dans une déclaration à L’Economiste. Celle-ci sera répercutée sur le prix de vente aux consommateurs. Cette hausse est due à l’évolution du cours du blé sur le marché international, à cause des aléas climatiques en Russie, le plus grand exportateur de blé au monde. “Nous sommes actuellement dans une phase de Weather market. La tendance du marché est donc dictée par la météo. Toute information climatique sur les marchés céréaliers affecte les cours. Les conditions météorologiques défavorables en Russie impacteront la production céréalière. Celle-ci connaîtra une baisse cette année”, explique Omar Yacoubi.

Voici un jugement qui fera date et qui concerne des milliers de futurs avocats. Suite à une action en justice déclenchée par un procureur général, la cour d’appel de Marrakech vient de retoquer le montant du ticket d’entrée exigé par le barreau de la ville. L’affaire des frais d’inscription au barreau a commencé lorsqu’un procureur a voulu attaquer en justice, via une requête datant du 18 mars dernier, la décision du barreau de Marrakech rendue le 29 février 2024 de revoir à la hausse le droit d’inscription obligatoire pour exercer la profession d’avocat. Un montant en fonction du profil du praticien. «Je pense que pour intégrer une grande profession, il faut payer des frais. Il faut seulement que ces frais ne soient pas trop élevés pour que cela ne soit pas une contrainte et que la profession soit accessible à tous», confie un jeune avocat qui exerce depuis quatre ans.

Les grands groupes se mettent de plus en plus en mode industrie 4.0. Ces dernières années, la tendance s’est poursuivie dans le Royaume avec la modernisation des process industriels. Le cimentier LafargeHolcim Maroc n’a pas dérogé à cette tendance et a réussi le pari du 4.0 en implantant des sites dotés des dernières technologies. À Tanger, l’usine de Tahaddart, l’un des trois centres de broyage du groupe au Maroc, nous a ouvert ses portes. Le site produit 500.000 tonnes de différents types de ciment, et représente actuellement la moitié de ses capacités installées. « Notre niveau d’activité dépend de la demande », tient toutefois à souligner le directeur du site, El Mostapha Zaimi, en marge d’une journée portes ouvertes organisée mercredi dernier.

L’Opinion

La confiance des investisseurs envers le marché Actions progresse. C’est du moins ce que révèle Attijari Global Research (AGR) dans son «Research Report Strategy». Dans cette publication, la filiale d’Attijariwafa Bank est revenue sur les résultats de son Indice de Confiance des Investisseurs en Bourse (ICIB), appelé aussi AGR Indice de Confiance. Ce dernier ressort à 66,8 points, enregistrant une progression de +9,8 points par rapport à l’édition précédente. Cette augmentation de la confiance des investisseurs traduit une perception « plus sereine » du marché Actions pour les trois prochains mois. Par catégorie d’investisseurs, AGR relève une amélioration généralisée de la confiance des investisseurs envers les actions.

- Advertisment -