dimanche 16 juin 2024

Energies renouvelables : sous la Conduite éclairée de SM le Roi, le Maroc a choisi de passer à la vitesse supérieure

-

Sous la Conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, le Maroc a choisi de passer à la vitesse supérieure dans le domaine des énergies renouvelables, afin d’assurer la transition vers une économie verte et globale, a affirmé, jeudi à Kigali, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

Le Royaume du Maroc ambitionne d’augmenter à 52% la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique et de baisser la consommation d’énergie de 20% à l’horizon 2030, a fait savoir le ministre qui intervenait lors d’une table ronde tenue sous le thème « Investir au Maroc: Décarboner pour prospérer, » organisée dans le cadre des travaux de l’Africa CEO Forum (16-17 mai).

« Nous sommes conscients que nous devons compter sur nos propres moyens en la matière, sachant que le Maroc importait 99% de ses besoins énergétiques, » a dit M. Mezzour, notant que grâce aux efforts déployés, le Royaume est devenu actuellement l’un des rares pays de la région capables d’assurer leur sécurité énergétique.

« Depuis Kigali, nous pouvons affirmer que l’ambition du Maroc embrasse celle du continent pour une transition vers une économie verte, » a-t-il poursuivi, ajoutant que l’Afrique est le seul continent appelé à effectuer cette transition afin de créer davantage d’opportunités d’emploi.

Les travaux de l’édition 2024 de l’Africa CEO Forum se sont ouverts, jeudi à Kigali, avec la participation de près de 2.000 chefs d’entreprise et décideurs politiques de plusieurs pays africains, dont le Maroc.

Le Royaume est représenté à cet événement de deux jours par une importante délégation conduite par M. Ryad Mezzour et composée notamment de Chakib Alj, président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), du président-directeur général de Royal Air Maroc (RAM), Abdelhamid Addou et du président de l’Université Mohammed VI Polytechnique, Hicham El Habti.

Placé sous le thème « IA, Leadership, marché commun: Comment l’Afrique peut gagner sa place à la table des puissances de demain, » le Forum est, selon les organisateurs, le plus grand rendez-vous international du secteur privé africain.

- Advertisment -